×
Publié le
23 nov. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La Febea lance son application pour décrypter les listes d'ingrédients des cosmétiques

Publié le
23 nov. 2020

Dans la lignée du Lab de Claire, son compte Instagram lancé en septembre pour répondre aux interrogations des consommateurs sur la composition des produits cosmétiques, la Fédération des entreprises de la beauté (Febea) dévoile cette fois l’application Claire. Son objectif ? Fournir des informations sur les ingrédients cosmétiques, des ingrédients qui pour certains sont sujets à controverse.


La Febea lance son application Claire


Développée avec la Société Française de Cosmétologie (SFC), Claire propose des informations sur plus de 25.000 ingrédients présents dans les produits cosmétiques. Initialement à destination des professionnels du secteur de la beauté, elle est finalement proposée au grand public. Sa vocation, explique-t-on du côté de Febea qui a lancé le projet sur ses fonds propres: "permettre aux consommateurs d’effectuer un choix libre et éclairé".

A l’instar d’une application comme Yuka, Claire ne donne donc pas de notes aux produits et ne prodigue aucune recommandation. Un choix qui tient surement au fait que la Febea fédère 350 entreprises du secteur de la beauté, des marques aux laboratoires. La fédération prend d'ailleurs souvent la parole pour répondre aux accusations à l'encontre de certains ingrédients. Récemment elle a ainsi réagi à l'étude publiée par 60 millions de consommateurs dénonçant la présence de composants dits "toxiques" dans certains produits cosmétiques.

Claire propose donc deux fonctionnalités. La première est un moteur de recherche qui permet d’accéder à une fiche de près de 25.000 ingrédients cosmétiques. "Il suffit d’entrer les premières lettres du nom de l’ingrédient pour accéder à une fiche sur l’ingrédient, que celui-ci soit 'controversé' ou non: son nom commun, sa fonction, son origine, et éventuellement des données toxicologiques" sont fournis.

Claire dispose également d’un scan, qui ne scanne pas le code-barres du produit, mais la liste des ingrédients présente sur l’emballage. Ce système permet de connaître exactement la composition de chaque produit contrairement aux codes-barres, destinés avant tout aux distributeurs, et qui lorsque que la composition d’un produit évolue ne changent pas forcément. L’objectif est de permettre aux consommateurs de comprendre pourquoi les ingrédients sont présents dans le produit, mais surtout quelle est leur fonction. Et lorsqu’un ingrédient est sujet à polémique l’indication "Pourquoi en parle", rapporte ses effets supposés.

"L’application n’a pas pour objectif de classer le produit dans une catégorie "bonne" ou "mauvaise", car une telle classification n’a pas de base scientifique: elle suppose un algorithme et donc des partis pris", indique-t-on du côté de la Febea. La Fédération souligne ne pas vouloir entrer en concurrence avec des applications existantes mais plutôt jouer la carte de la complémentarité. 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com