×
Publicités
Publié le
1 mars 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La Fédération de la Haute Couture et de la Mode lance un appel à la tolérance

Publié le
1 mars 2022

La Fédération de la Haute couture et de la Mode, l’instance dirigeante de la Haute Couture française, a lancé un appel à l'émancipation collective de nos sociétés, alors que des demandes ont été formulées pour que les créateurs russes soient bannis des défilés de la saison parisienne.
 

Chanel - Spring-Summer2022 - Womenswear - Paris - © PixelFormula


Lundi, alors que se tenaient les premiers défilés de la semaine de la mode parisienne, l’organisme directeur du secteur a lancé un appel à la tolérance.
 
"La grande famille de la mode se retrouve pour la Paris Fashion Week au moment où la guerre s’est brutalement abattue en Europe et plonge le peuple ukrainien dans l’effroi et la douleur. La création repose sur le principe de liberté, quelles que soient les circonstances. Et le rôle de la mode est de contribuer à l’émancipation individuelle et collective dans nos sociétés", a exprimé Ralph Toledano, président de la Fédération de la Haute Couture et de la Mode, par le biais d’un communiqué de presse.

"La Fédération de la Haute Couture et de la Mode vous invite donc à vivre les défilés des jours à venir avec la gravité qui s’impose en ces heures sombres.", a ajouté Ralph Toledano.
 
Historiquement, Paris a toujours ouvert les frontières bien plus grand que ne l’ont fait les trois autres grandes capitales de la mode que sont Londres, Milan et New York. Cependant, l'invasion de l'Ukraine a entraîné l'interdiction des athlètes de participer à la prochaine Coupe du monde, et à l’exclusion des artistes russes du concours Eurovision de la chanson, ainsi que l'annulation des courses de Formule 1 en Russie et de la finale de la Ligue des champions à Saint-Pétersbourg.
 
FashionNetwork.com a également commencé à recevoir des courriels demandant que les créateurs russes soient rayés du calendrier officiel de la mode française. "Nous, le peuple ukrainien, demandons le retrait de la styliste russe Ulyana Sergeenko de la Fédération de la Haute Couture", peut-on lire dans un courrier électronique provenant de l'écrivain Yana Aleks.
 
Sergeenko, un couturier, défile pendant la semaine de la Haute Couture au début du mois de juillet. La saison actuelle du prêt-à-porter à Paris ne compte qu'un seul créateur russe, Valentin Yudashkin. Cependant, comme il ne présente qu'une vidéo numérique et ne propose pas de véritable défilé en direct, la Fédération a indiqué qu'elle ne prévoyait aucune action supplémentaire.

De son côté, mardi 1er mars, la Fédération français du prêt-à-porter féminin (FFPAFP) a  indiqué apporter un "soutien sans réserve aux mesures prises par le Gouvernement français et l'Union Européenne" dans le conflit opposant la Russie à l'Ukraine. Dans un communiqué évoquant sa solidarité avec les peuples ukrainiens et russes, "victimes de décisions politiques qui les dépassent", l'instance représentative déplore que la situation actuelle aura des impacts profonds et durables sur les relations d'affaires des entreprises françaises avec l'Ukraine et la Russie.

"L’ouverture cette semaine des showrooms et salons de mode parisiens aurait dû marquer le retour à une vie presque normale après plusieurs saisons marquées par la crise du Covid-19", rappelle la Fédération. Qui pointe le fort attachement des clients russes et ukrainiens aux marques françaises et à leurs valeurs. "Nous appelons les marques françaises de prêt-à-porter à s’associer à toutes les initiatives de soutien au peuple ukrainien", indique la FFPAPF, exprimant ses vœux d'une fin rapide de l'invasion de l'Ukraine.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com