×
Publicités

La Fédération du Prêt-à-Porter Féminin lance la nouvelle promotion de Talents

Publié le
24 mai 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La Fédération Française du Prêt-à-Porter Féminin (FFPAPF) lance ce lundi l’appel à candidature pour son programme d’accélération Talents. Les labels souhaitant intégrer cette quatrième promotion ont jusqu’au 22 juin pour déposer leur candidature sur le site de la fédération. 


Sébastien Strappazzon et le rappeur OrelSan du label Avnier font partie de la dernière promotion de Talents - FFPAPF



Ce programme d’accompagnement et de mentorat destiné aux jeunes labels français a été lancé en 2017 par la FFPAPF, qui l’organise avec le soutien financier du DEFI. Il se donne pour objectif de "renforcer les compétences du dirigeant d’entreprise et d'encadrer la phase de structuration d’une marque créative à fort potentiel commercial".

Seize marques ont bénéficié de ce dispositif au cours des trois premières promotions. A savoir Maison Château Rouge, Atlein, Karine Lecchi, U.N.X., Proêmes de Paris, Da/Da, Côme, Les Expatriés, Miko Miko, Fête Impériale et les six labels de la dernière édition Avnier, Mii, Coralie Marabelle, Elise Chalmin, Noyoco et Keur Paris.

Pour être éligibles, les jeunes labels désirant candidater doivent afficher entre un et cinq ans d’existence ainsi qu’un chiffre d’affaires compris entre 100 000 et 500 000 euros. Les marques qui désirent postuler constitueront un dossier, où figurent notamment un CV, les lookbooks des deux dernières collections, un business plan, les comptes de résultat de 2020 et 2021 (prévisionnel), un plan de trésorerie sur 18 mois, les bilans des exercices passés et une revue de presse.

Cette première étape est fondamentale puisque c’est à travers ce dossier que va s'effectuer la pré-sélection sous l'œil attentif d'un comité  de sélection interne à la Fédération. En moyenne, sur une cinquantaine de candidatures qui arrivent chaque année, seules dix candidats sont retenus pour la sélection finale. 

Les dix "finalistes" sont appelés ensuite à présenter leur projet au cours d’un pitch devant le "Comité de suivi", composé d’une quinzaine de personnalités du secteur. Ces dernières continueront de suivre les marques sélectionnées durant tout le programme, qui s’articule sur un an. Ce "grand oral" déterminera les cinq à six marques, qui accéderont à Talents.

 "Nous nous attardons beaucoup sur le profil de la marque et la posture de son dirigeant. C’est un élément important car nous nous adressons avant tout à des entrepreneurs créatifs. On a beau avoir de très beaux projets, s’ils ne sont pas portés par un entrepreneur, ils auront peu de chance d’aboutir. C’est donc l’adéquation entre le projet, sa potentialité commerciale et la personnalité de son dirigeant, qui va déterminer notre choix", nous explique Priscilla Jokhoo, directrice du service Entreprises de la fédération.

Dans une première phase de croissance Talents permet souvent aux jeunes labels de passer un cap. Ce que confirmait Coralie Marabelle à FashionNetwork.com en mars dernier, qui bénéficie du dispositif cette année et est par ailleurs hébergée par la FFPAF : "J’ai intégré le programme alors que j’étais dans une phase de transition et j’ai pu être accompagnée par de nombreux experts pour structurer ma marque. C’est une aide exceptionnelle et une année extraordinaire, où j’ai pu débloquer beaucoup de choses".

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com