×
3 352
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
26 sept. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La femme Boss fête ses 20 ans à Milan

Publié le
26 sept. 2020

En 2000, la femme Boss était lancée depuis Milan dans le Palais du Sénat. Vingt ans plus tard, la cour de ce même édifice baroque a accueilli à nouveau la ligne phare du groupe Hugo Boss pour célébrer cet anniversaire, mais cette fois dans un show mixte avec l’homme. 
 

La femme Boss opte pour le sport-couture - Hugo Boss


A l’époque, le défilé avait eu lieu devant une foule compacte installée sur plusieurs rangées de gradins. Vendredi, Covid-19 oblige, seule une poignée de spectateurs étaient invités, assis à juste distance tout au long du portique contournant la grande cour. En revanche, diffusé en simultané en Chine, sur les principaux réseaux sociaux et plateformes (WeChat, T-Mall et Tencent), le défilé a pu atteindre des milliers de personnes de l’autre côté du globe.

Toujours dans le style sobre et pragmatique qui est le sien, Boss a présenté une collection pour le printemps-été 2021 aux looks minimalistes déclinés en grande majorité dans un rigoureux  total look monochrome, composés de vêtements aux coupes nettes.

A l’exception d’une série de pièces déclinées dans des imprimés floraux abstraits, fruit d'une collaboration avec l'artiste britannique William Farr, la palette choisie cette saison par le directeur artistique Ingo Wits est sombre (marine, bleu cendre, vert sapin) illuminée par des total looks blancs et quelques éclats de couleurs (rouge, fuchsia et vert d’eau).

Le costume rigide et le tailleur austère ont laissé place à un vestiaire aux modèles toujours impeccablement bien coupés, mais dans un esprit plus relax et sportif, souligné par l’utilisation récurrente du nylon et d’œillets métalliques à la saveur nautique, décorant de nombreuses tenues, ainsi que par l'usage de cordons à coulisse et de fronces rappelant l’univers de l’escalade. Ce look informel est accentué par les sandales allemandes et les sacs-à-dos.

Ainsi la veste classique de tailleur, trouée dans le bas par une série d'œillets métalliques, s’endosse sur un simple tricot et un pantalon de survêtement en nylon. La combinaison de mécano remplace le costume, la jupe en guipure est associée à une brassière. Un ensemble pantalon couleur chair ose s’associer avec un top vert menthe.

Des shorts simples, des pantalons larges et des mailles ultra-douces embrassant le corps dans des superpositions de longs cardigans, tuniques et jupes sinueuses ajoutent à l’esprit décontracté de la collection.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com