×
Publicités
Par
AFP-Relaxnews
Publié le
4 mars 2018
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La fête de Sonia Rykiel, le court-métrage de Véronique Leroy

Par
AFP-Relaxnews
Publié le
4 mars 2018

(AFP) - Maison fondée en mai 1968, Sonia Rykiel a célébré ses 50 ans avec un défilé festif, invitant sur scène le groupe Bananarama, samedi au sixième jour de la Fashion Week parisienne.


Sonia Rykiel Paris - automne-hiver 2018 - Womenswear - Paris - © PixelFormula


C'était la fête au défilé Sonia Rykiel, où les mannequins souriaient et esquissaient des pas de danse sur le podium, coiffées à la façon de la fondatrice de la maison disparue en 2016, connue pour sa crinière rousse. En tenues de soirée scintillantes, en robes noires à volants ou zébrées de zips, en chapkas et bottines de fourrure ou en tailleur pantalon de velours, ces femmes avancent sûres d'elles et joyeuses, au son de Madness, groupe de ska britannique des années 1970-80.

« Cette collection n'est pas un hommage mais honore l'esprit de Sonia Rykiel, qui a encouragé les femmes à vivre leur vie de façon créative, individuelle, haut et fort », indique la directrice artistique Julie de Libran dans un communiqué.

Le défilé s'achève dans une pluie de serpentins métallisés, avec l'arrivée sur scène du trio féminin de Bananarama, dont les tubes ont rapidement entraîné le public à aller danser sur le podium.

Véronique Leroy : mode à l'écran

Véronique Leroy avait quant à elle choisi le cadre d'une salle de cinéma pour présenter sa collection sous la forme d'un court-métrage. Le film mêle des paysages bucoliques - champs, chemins boueux, maison en ruine, animaux de la ferme, herbes folles oscillant sous le vent - et les plans d'une mannequin portant des pièces de la collection, évoluant sur un fond blanc.


Extrait du court-métrage automne-hiver 2018/19 Véronique Leroy - Instagram


« Cela fait longtemps que je pense à présenter mon travail d'une autre manière que le défilé », a expliqué la créatrice belge après la diffusion du court-métrage, qui s'inspire d'un week-end « chic et froid » dans la campagne anglaise. L'idée était de « décontextualiser la démarche » du défilé, tout en soulignant les parallèles et les contrastes « entre cette nature et le côté surfait de la mode », a-t-elle ajouté.

Les vêtements filmés évoquent une nature sublimée: pantalon en jean couleur terre, robe sans manche en mousseline couleur tilleul... L'intégralité de la collection a ensuite été disposée sur un portant devant l'écran, accessible à tous.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2021 AFP-Relaxnews.