×

La FHCM renforce son dispositif d’aides aux marques émergentes

Publié le
23 avr. 2020
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La Fédération de la Haute Couture et de la Mode renforce son dispositif auprès des labels émergents pour les aider à surmonter la crise liée à la pandémie du coronavirus. Elle annonce une série d’initiatives, dont notamment la création d’un fonds de soutien et la constitution d’un showroom digital dédié en partenariat avec la plateforme B2B Le New Black. Sur les 80 jeunes labels, français ou internationaux, qui gravitent dans l'orbite de la Fashion Week de Paris, 60 sont suivis de près par la Fédération, dont une quinzaine à travers son showroom Sphere dédié à la jeune création.


Victoria/Tomas fait partie des jeunes marques accompagnées par la FHCM - © PixelFormula


Ce fonds de soutien a été constitué "en complément de ce que la Fédération accomplit avec l’aide du DEFI et des actions poursuivies par les autres acteurs de l’écosystème de la mode", précise-t-elle. Ce même type de mesure a déjà été pris par d'autres instances de la mode dans le monde, comme le British Fashion Council (BFC), qui a lancé le 27 mars un fonds de crise pour soutenir les créateurs du Royaume-Uni, ou la Camera Nazionale della Moda Italiana (CNMI), qui a mis en place le 14 avril un fonds pour soutenir les jeunes marques italiennes.

"Ce fonds sera constitué par une levée de fonds", nous précise le président exécutif de la FHCM Pascal Morand. L'argent récolté sera attribué ensuite aux marques via un minutieux processus de sélection. "Il y aura un appel à projets. Ces dossiers, qui devront être très précis en termes financiers, seront examinés en premier lieu par un Comité d'orientation, qui fera des recommandations, puis par un Comité décisionnel comprenant les dirigeants de la Fédération et des institutions financières, qui décideront à qui accorder les subventions, un peu comme le ferait une banque", explique le dirigeant.

Autre idée forte, transposer son showroom Sphère, qui se tenait habituellement au Palais de Tokyo durant les Fashion Weeks, en un showroom digital, en partenariat avec la plateforme B2B Le New Black. Les huit marques émergentes sélectionnées pour participer à la session de Sphère en juin auront à cette occasion la possibilité de montrer gratuitement leur collection dans un espace virtuel dédié.

"Par ailleurs, le New Black va mettre à disposition sa plateforme également pour les autres jeunes labels qui seraient intéressés à intégrer un showroom virtuel, en leur proposant un tarif préférentiel", indique Pascal Morand, en ajoutant que ces dernières pourront aussi participer au projet alternatif programmé en juin à la place de la Semaine de la mode masculine. La Fédération, qui planche encore sur ce projet  "centré sur la création, la communication et l'image", devrait en dévoiler les contours dans les prochaines semaines.

Dès le début du confinement, qui a entraîné la fermeture des boutiques de mode et, en cascade, l’annulation des commandes auprès des marques les plus vulnérables, la FHCM s’est activée auprès des jeunes créateurs, qu’elle accompagne régulièrement, leur apportant un soutien personnalisé pour leur faciliter l’accès aux mesures prises par les pouvoirs publics (report des charges sociales et fiscales, chômage partiel, etc.).

Cet accompagnement s’est traduit par une aide concrète, par exemple dans la constitution des dossiers de financement pour permettre aux marques de gérer leurs problèmes de trésorerie et d’activer le prêt garanti à 90 % par l’État.

Comme le rappelle la Fédération dans un communiqué, "les marques émergentes subissent de plein fouet la crise du Covid-19 qui met en danger l’ensemble du tissu économique. Elles se trouvent dans une situation délicate, doivent à la fois franchir ce cap, résoudre l’insuffisance de leur fonds de roulement, anticiper les mutations structurelles qui s’accélèrent et innover dans leurs méthodes."

Parallèlement, l’institution a organisé des séminaires sur les enjeux opérationnels (finance et trésorerie, digitalisation et innovation, droit du travail, fiscal et commercial) en liaison avec les partenaires professionnels de la Fédération (RSM, Fabernovel, etc.), tout en renforçant le partenariat avec l’Institut Français de la Mode, afin que les marques émergentes bénéficient des enseignements et Masterclasses mis en place suite à la crise du Covid-19, tel que le programme IFM Labels solidaire.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com