La filière cuir a renforcé ses exportations de 7 % en 2017

Les professionnels français de la filière cuir ont exporté pour 10,6 milliards d’euros de matière en 2017. Une progression de 7 % qui permet au cuir tricolore de réduire encore un peu son déficit commercial.


Exportations de la filière cuir par pays - CNC

Un déficit réduit sur l’exercice à 13 %, passant sous la barre symbolique du milliard d’euros, pour s’établir à 955 millions d’euros. Et cela malgré une hausse de 5 % des importations françaises de cuir, à 11,6 milliards d’euros.

Car le cuir français connaît un meilleur résultat à l’export que l’ensemble des autres secteurs, se félicitent les professionnels du cuir, qui avait connu un fort premier semestre 2017.

« Les ventes vers les principaux clients, à savoir l’Italie, Hong Kong, les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont respectivement progressé de 7 %, 13 %, 1 % et 18 %, indique le Conseil National du Cuir. Les secteurs de la chaussure et de la maroquinerie, qui représentent respectivement 30 % et 61 % des exportations françaises de la Filière Française du Cuir, réalisent les meilleures performances à l’export. Leurs ventes à l’étranger enregistrent des hausses de 7 % et 9 %. »


Importations de la filière cuir par pays - CNC

Les exportations de chaussures et de maroquinerie ont respectivement pesé 30 et 61 % des exportations, avec des hausses de 7 % et 9 %. Le secteur de la maroquinerie cuir a à lui seul exporté pour 6,5 milliards d’euros de marchandises. Les plus fortes demandes sont venues de Hong Kong (+15 %), des Etats-Unis (+1 %) et de Singapour (+12 %). Les exportations au sein de l’Union européenne ont pour leur part progressé de 13 % pour désormais représenter 35 % des exportations de maroquinerie. La douane estime que le prix moyen des sacs à main exportés a progressé de 16 %, à 477 euros, pour les sacs en cuir, contre 85 euros pour les sacs en autre matériaux.

Côté importations, le CNC note que la part de l’Europe est passée de 45 % à 49 %, passant ainsi devant l’Asie, qui chute de 50 % à 46 %, du fait d'une contraction de 3 % l’an passé après une chute de 7 % en 2016. L’Italie devient ainsi le premier fournisseur de l’Hexagone devant la Chine, avec 15 % de part de marché. Chiffre qu’il convient d’interpréter avec prudence du fait de la « souplesse » des règles d’origine en vigueur chez nos voisins transalpins.


CNC

« La France a importé 79,4 millions de sacs à main, soit 6,8 millions de moins qu’en 2016. Les livraisons de sacs à main asiatiques (64,6 millions) ont diminué de 8,6 millions de pièces, note par ailleurs le CNC. A l’inverse, les livraisons de sacs à main venant de l’Union européenne (11 millions de pièces) ont augmenté de 1,6 million. Cette évolution des provenances des sacs à main importés s’accompagne d’une hausse nette des prix ». « Le prix moyen en douanes des sacs à main connaît un essor de 17 % », affirme le Conseil National du Cuir.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

TextileIndustrie
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER