×
Publicités
Publié le
3 févr. 2005
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La folie du vintage

Publié le
3 févr. 2005

La dernière leçon en matière de mode se nomme le vintage. Est vintage tout vêtement ou accessoire d’au moins 20 ans d’âge, griffé si possible, rare et en parfait état. En somme, le vintage c’est de la brocante grand luxe, des vêtements griffés qui ont traversé les époques pour devenir des pièces de collection. Des vedettes hollywoodiennes s’affichent régulièrement en robe de soirée d’un autre temps. Mais comment expliquer cet engouement soudain pour des trésors oubliés ? Selon Katy Rodriguez, copropriétaire du magasin Resurrection de Los Angeles, les tops models auraient ouvert le bal. Au milieu des années 90, Kate Moss, Naomi Campbell et d’autres mannequins se sont mises à porter du vintage lors des événements officiels. « Chaque pièce est unique, donc en portant ce type de vêtement, les riches et célèbres s’assuraient d’être totalement différents des autres. Je crois que c’est un réaction à l’uniformisation de la mode ». Les Demi Moore, Winona Ryder, Julia Roberts ou Nicole Kidman ont ensuite élevé le vintage au statut de tenue des grands soirs et lancé la tendance. Il y a toujours eu des adeptes de friperies et des amateurs de rétro, mais avec les stars, le phénomène est devenu ultra-glamour. Et le milieu de la mode a découvert le potentiel commercial de ce style d’un nouveau genre. La mode « millesimée » est donc devenue hautement désirable de Paris à New York, en passant par Londres et Milan. Une multitude de boutiques à Los Angeles et New York offrent depuis quelques années du Yves Saint Laurent, Pucci ou Courrèges des années 60 et 70 à des prix faramineux. Même si la mode cultive la nostalgie, beaucoup de créateurs s’inspirent, réactualisent, multiplient les clins d’œil et hommages. Les maisons qui ont un passé rééditent leurs modèles phares. Pour preuve, alors que les créateurs s’inspirent des années 60 et 80, se référant à Courrèges, Cardin, Alaїa et Mugler, le duo Dolce&Gabbana a ouvert une boutique à Milan qui remet au goût du jour leurs propres modèles vintage. Nathalie Rykiel, fille de Sonia Rykiel et directrice générale de la griffe, a lancé une nouvelle ligne « modern vintage », rééditant quelques modèles puisés dans l’histoire Rykiel. En 2000, la maison Saint-Laurent avait décidé de rééditer sur commande quelques pièces mythiques des années 60 comme le premier smoking du maître, la saharienne et le caban. Il existe également le vintage détourné comme celui de Michèle et Olivier Chatenet sous la griffe « E2 ». Grands collectionneurs, ils ont été parmi les premiers à développer le vintage en ajoutant leur créativité sur des vêtements signés Chloé, Lagarfeld, Gaultier. Plus fort encore, le néo-vintage pousse le concept à l’extrême. Il modifie de vrais vêtements usagés pour produire des « hybrides-rétro-modernes » uniques. La ligne californienne Riley, chef de file de cette nouvelle tendance, a vu son chiffre d’affaires grimper en flèche l’année dernière. Récemment, pour les collections hiver 2004/2005, Le vintage chic était incontournable chez Miu Miu, deuxième ligne de Miuccia Prada. Le vintage est devenue plus qu’un phénomène de mode, pour la plupart des collectionneurs, les modèles vintages sont des pièces rares à acquérir à tout prix. Les marques vintages les plus recherchées sont : Azzédine, Alaїa, Balenciaga, Cardin, Yves Saint Laurent, Courrèges, Dior, Pucci, Chanel, Gucci (avant Tom Ford), le cuir des années 80, les sacs Hermès, les chaussures de sport Nike et Adidas, les T-Shirts Black Sabbath. A noter : Organisée du 22 février au 8 mai 2005 au Victoria and Albert Museum de Londres, l’exposition « Muses malignes ou quand la mode se souvient » s’interroge sur la façon dont la mode récupère et recycle l’histoire. L’occasion réunira une trentaine de créateurs et couturiers comme Elsa Schiaparelli, Christian Dior, Jean-Paul Gaultier, Dries Van Noten, Helmut Lang, ou Victor et Rolf… Alicia Valegjanin

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com