×
Publicités
Publié le
4 janv. 2013
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La foncière Redevco veut renforcer ses positions dans l'immobilier de commerce

Publié le
4 janv. 2013

A l’image d’autres foncières, Redevco, propriété de la famille Brenninkmeijer et détentrice de l’enseigne d’habillement C&A, entend se concentrer en Hexagone comme en Europe sur des emplacements premium. L’objectif étant de reprendre des acquisitions et notamment de diminuer l’exposition à C&A via la seule propriété de murs d’immeubles hébergeant l’enseigne sœur.

Thierry Cahierre.

Pour mener à bien en France cette mission confiée à Thierry Cahierre, ancien directeur immobilier de la Fnac qui a pris la tête il y a un an et demi de Redevco-France, la firme a commencé par se dessaisir d'actifs en nombre. Son parc foncier est ainsi passé de 85 à 60 biens, dont entre autres les murs des C&A de Rennes et de Clermont-Ferrand.

Si à ses débuts Redevco avait comme but la propriété des murs de l’enseigne, aujourd’hui ces derniers représentent la moitié de son parc métropolitain. Les activités de commerce sont toutefois toujours et très volontairement dominantes, avec par exemple la détention des murs du Sephora des Champs-Elysées, de Celio et Jennyfer rue de Rivoli, des Allées Provencales à Aix-en-Provence, etc.

Redevco est propriétaire du Sephora des Champs-Elysées

“Notre portefeuille se répartit aujourd’hui entre trois types d’actifs, souligne Thierry Cahierre. Il comprend des immeubles premium de centre-ville, la propriété de murs dans les meilleurs centres commerciaux comme à Parly 2 où nous possédons C&A mais aussi Sephora, Rosny 2, La Part Dieu, le Polygone à Montpellier, etc. Enfin, nous sommes propriétaires d’espaces de commerces comme Cœur de Ville à Haguenau et les Allées provençales”.

Dans ce dernier cadre, Redevco travaille sur la Promenade Sainte-Catherine en plein centre de Bordeaux, en lieu et place des anciennes imprimeries du journal Sud-Ouest, un ensemble qui doit être inauguré au printemps 2015. “C’est une opération sur laquelle Redevco est investisseur, promoteur et gestionnaire”, souligne Thierry Cahierre. La foncière détient par ailleurs plusieurs retail parks comme à Tourville La Rivière. Elle en a cédé un implanté sur Reims l’an dernier.

Le Country Manager de l'entreprise souligne être, d'ici quatre ou cinq mois, à même de finaliser certaines acquisitions, dont plusieurs sur le cœur de métier qualitatif retenu sur le plan européen par Redevco. Parallèlement, la société table sur des investissements plutôt élevés quant à l'entretien des bâtiments. Ainsi, sur l’immeuble occupé par C&A boulevard Haussmann à Paris, et dans les étages duquel siège Redevco France, c’est pas moins de 1 million d'euros qui est investi sur la seule façade.

Pour Thierry Cahierre, ces placements sont d’autant plus justes que la plus grosse partie du retail est une vraie valeur refuge aujourd’hui en terme d'immobilier. “Nous avons, malgré la crise, moins de 2% de taux de vacance”, souligne-t-il. Et l’ancien directeur immobilier de la Fnac de préciser: “Les enseignes ont réduit leurs coûts. Elles ne resteront pas inactives. Dans le retail, on ne peut rester deux à trois ans sans prendre d’initiatives”.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com