×
5 529
Fashion Jobs
ROGER VIVIER
Responsable Ecommerce H/F
CDI · PARIS
CHILDREN WORLDWIDE FASHION C.W.F
Chargé(e) de E-Commerce F/H
CDI · LES HERBIERS
GROUPE CHANTELLE LINGERIE
Contrôleur.se de Gestion Corporate H/F H/F
CDI · CACHAN
GROUPE CHANTELLE LINGERIE
Contrôleur.se de Gestion Commercial H/F H/F
CDI · CACHAN
LUXURY OF RETAIL
Animateur Commercial Expert Soin - Helena Rubinstein - Paris - CDI 35h - H/F
CDI · PUTEAUX
GROUPE PRINTEMPS
Responsable UI/UX H/F
CDI · PARIS
MORGAN
Traffic Manager Senior H/F
CDI · PARIS
PVH CORP.
Sales Manager (M/F/D) - Tommy Hilfiger & Calvin Klein (Corners Accessoires) - Galeries Lafayette Haussmann - CDI 35h
CDI · PARIS
CONCEPT RECRUTEMENT
Responsable Développement & Achats (H/F) - Mode - CDI - Paris
CDI · PARIS
ETAM
Retail Marketing Manager France H/F
CDI · CLICHY
MORGAN
Directeur-Ice Des Ventes (H/F)
CDI · PARIS
CONFIDENTIEL
Responsable Grands Comptes H/F
CDI · PARIS
PHILIPPE MODEL
Area Manager
CDI · PARIS
LFP EMPLOI MODE
Responsable RH H/F
CDI · PARIS
LFP EMPLOI MODE
Responsable Régional H/F
CDI · PARIS
SÉZANE
Chef de Produit Achat Matières Collections (H/F)
CDI · PARIS
CONFIDENTIEL
Supply Chain & Logistique Manager (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Chargé d’Industrialisation Des Données Luxe (H/F)
CDI · PARIS
INTERSPORT
Logisticien H/F
CDI · NIORT
LEE COOPER FRANCE
Responsable Développement et Achats (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Coordinateur Salons - Maison de PAP Luxe - Boutique Place Vendôme (H/F)
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE - CB
Chargé d'Animation CRM / E-CRM
CDI · PARIS
Publicités
Par
AFP
Publié le
25 janv. 2016
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La Fondation Vuitton à l'heure de la nouvelle scène chinoise

Par
AFP
Publié le
25 janv. 2016

La Fondation Louis Vuitton se met à l'heure de Pékin et Shanghai : elle présente une douzaine d'artistes chinois rompus aux nouvelles technologies, qui s'interrogent sur l'identité de leur pays entré dans la mondialisation et la société de consommation.


La fondation Louis Vuitton


Présentée comme la première manifestation consacrée à l'art contemporain chinois en France depuis dix ans, cette exposition est accompagnée d'un choix d'oeuvres de la collection Vuitton, où l'on retrouve des stars comme Ai Wei Wei ou Zhang Xiaogang.

Organisée avec le « Ullens Center for Contemporary Art » de Pékin, elle réunit des créateurs nés entre 1971 et 1987, au tour du concept de « Bentu » - « terre natale » -, très en vogue actuellement dans le monde artistique chinois.

L'exposition reflète la grande diversité de la scène artistique chinoise contemporaine, mais aussi l'inspiration protéiforme des créateurs eux-mêmes, capables de s'exprimer avec des techniques très différentes -performance, vidéo, installation, peinture... - au service de thématiques tout aussi multiples. « Ils absorbent tout », résume Suzanne Pagé, directrice artistique de la fondation.

Connu pour ses performances, Qiu Zhijie est un bon exemple de cette capacité à changer totalement de genre : dans « Map of the third world », il utilise un graphisme traditionnel pour représenter une carte du réseau Internet.

Pas d'esthétique classique en revanche chez Liu Wei dont les grandes toiles très colorées sont inspirées des circuits d'ordinateur.

Yan Fudong utilise brillamment la vidéo pour recréer la poésie d'un jardin traditionnel ou la nostalgie en technicolor des films shanghaïens des années 1930 (« The coloured sky »). Mais il présente aussi une installation à caractère documentaire en noir et blanc sur une très ancienne carrière où sont fabriquées des statues-souvenirs.

Cendres et bâtons d'encens

Plusieurs de ces créateurs cherchent à renouer avec l'imaginaire de leur enfance. Tao Hui recrée dans des vidéos oniriques et virtuoses des saynètes de contes anciens. « Beaucoup de ces artistes récupèrent leur histoire, leur patrimoine », souligne Suzanne Pagé.

Hao Liang est sans doute celui qui va le plus loin dans cette démarche : renouant avec la peinture ancienne sur rouleau, il suit les transformations d'un paysage jusqu'à son remplacement par un parc d'attractions.

Aucun retour vers le passé chez Xu Qu. Déjà très recherchés par les collectionneurs, ses grands tableaux bifaces sur roulettes représentent des détails considérablement agrandis de divers billets de banque de la planète. Le résultat, un jeu de géométries colorées, fait penser au street art.

Quan à Cao Fei, elle a choisi le virtuel avec ses vidéos de ville imaginaire ressemblant à un parc d'attraction.

Installé à Shanghai, à la tête d'une « entreprise artistique » baptisée « Made in company », Xu Zhen est déjà une star. Il est présent avec trois oeuvres spectaculaires : « New », une figure bouddhique colorisée transformée en statue pop, « Eternity - Material » dans laquelle la victoire de Samothrace est posée à l'envers sur un bouddha. Et, sur le même principe, l'assemblage en équilibre de deux sculptures antiques du Louvre, reproduit en cinq exemplaires.

« La réplique et la série sont une façon de remettre en cause l'idée d'unicité de l'oeuvre et de l'auteur », souligne Suzanne Pagé.

Tout aussi impressionnante, une salle réunissant plusieurs peintures de Zhang Huan, dont « Grand bond en avant » et « Fête nationale », réalisées avec des cendres et de des bâtons d'encens.

Autre pièce monumentale, une copie de plusieurs mètres de haut du porte-bouteilles de Marcel Duchamp, transformé en bouddha aux mille bras par Huang Yong Ping. Ce spécialiste des oeuvres de grande dimension, qui avait installé un gigantesque squelette de serpent dans l'estuaire de la Loire, investira le Grand Palais en mai prochain pour « Monumenta ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.