×
Publicités
Publié le
14 sept. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La foule, l'inconfort et les vendeurs insistants font fuir les jeunes en boutique

Publié le
14 sept. 2022

Alors que la crise sanitaire a malmené les points de vente physiques, accélérant la digitalisation des achats, l'exigence de la jeune génération vis-à-vis des magasins s'est accrue. Les 18-30 ans ne délaissent pas le passage en boutique, mais comptent y vivre une véritable expérience, et sont rebutés par de nombreux irritants que les enseignes et petits commerçants se doivent de gommer pour les attirer. Une étude menée par OpinionWay pour le salon Equipmag balaie les multiples attentes de cette génération connectée.


Shutterstock


En point de vente, le premier écueil faisant fuir les jeunes Français est la foule et les magasins bondés, pour 31% des sondés (dont 36% des femmes et 26% des hommes). Ensuite, 28% des 18-30 ans pointent du doigt les files d'attente, à la caisse ou en cabine d'essayage. "Dans l’ère de l’instantanéité, les jeunes consommateurs n’ont plus de patience lorsqu’ils peuvent régler leurs achats en ligne du bout du doigt en quelques secondes", précise l'étude.
 
L'attitude du vendeur peut aussi être source de déception: 27% détestent qu'on les pousse à acheter quelque chose dont ils n'ont pas besoin. Un sondé sur quatre indique qu'un conseiller trop insistant peut les faire quitter une boutique.

"La qualité de la relation client est clé. Le vendeur doit davantage se placer comme un accompagnant, pour accueillir, guider si besoin, mais ne pas être intrusif", décrit Arnaud Gallet, directeur du pôle des salons retail chez Comexposium.


Les irritants du parcours client - OpinionWay pour Equipmag

 
D'autres aspects d'inconfort irritent les jeunes consommateurs en magasin. Les odeurs incommodantes (transpiration, parfum bas de gamme…) pour 26% d'entre eux, de même que l'abus de chauffage (18%) ou de climatisation (12%). De plus, les signes évidents de gaspillage dans le magasin déçoivent 17% des personnes interrogées.
 
Néanmoins, flâner dans les boutiques, lorsqu'ils se sentent à l'aise, reste une activité prisée par les 18-30 ans. Les points les plus réjouissants pour eux sont en premier lieu la bienveillance des vendeurs qui ne pressent pas lors des achats (33%), puis le fait de pouvoir s'inspirer et capter des tendances (27%), et la possibilité de passer du temps dans un cadre d'exception (20%).

"Les jeunes ont envie de revenir en boutique, mais pas à n'importe quel prix. Le magasin vient compléter le shopping en ligne quand il propose une expérience et des choses différentes à vivre, et quand il communique ses valeurs. Il ne peut pas se contenter d'être un point de retrait de produits", poursuit Arnaud Gallet, qui souligne que la notion de 'havre de paix' est primordiale pour la gen-Z.


Des leviers à actionner pour attirer et retenir les jeunes en boutique - OpinionWay pour Equipmag

 
"Des choses se passent en magasin, les commerçants font évoluer leur concept. Cela ne nécessite pas forcément de grands investissements. Par exemple Sephora qui place une balancelle en magasin pour que les clients se prennent en photo, des grands magasins qui organisent des concerts… Ce sont des lieux de vie plus que des lieux de vente", ajoute-t-il.

La GenZ aime les cadeaux


 
Questionnés sur les avantages qui pourraient les inciter à entrer dans un magasin ou à y rester, les 18-30 ans citent plusieurs marques d'attention. La moitié d'entre eux apprécieraient de se voir offrir un cadeau à l'entrée, mais aussi qu'on leur propose une boisson (39%), un passe-droit pour les files d'attente (28%), ou un parapluie selon la météo (24%). Une expérience client soignée et privilégiée, presque VIP, est donc au cœur de leurs attentes, ce que marques et enseignes doivent avoir en tête.

Du 20 au 22 septembre, trois salons liés au retail et au commerce sont pour la première fois conjointement organisés à la Porte de Versailles à Paris. Equipmag, focalisé sur l'aménagement des points de vente, le Siec, qui présente les projets d'immobilier commercial des foncières, et Paris Retail Week, qui se concentre sur le commerce connecté et le e-commerce.
 
Méthodologie: Sondage effectué auprès de 1.051 personnes âgées de 18 à 30 ans, entre le 29 août et le 2 septembre

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com