×
5 784
Fashion Jobs
Publicités

La France tire son épingle du jeu sur le marché de la détaxe en Europe

Publié le
today 19 nov. 2018
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

En sept ans, le shopping détaxé a bondi de 7,4 % en Europe, en doublant de volume. Mais sur cette dernière année 2018, il s’inscrit à la baisse, principalement en raison du renforcement de l’euro par rapport aux autres devises. Les achats de luxe réalisés par les touristes dans les principaux pays européens ont en effet baissé de 6 % entre début janvier et fin septembre, selon le dernier rapport du spécialiste du shopping détaxé Global Blue. Dans ce contexte morose, seule la France progresse, même si c’est juste de 1 %.


Paris a attiré les majeurs flux touristiques cette année - PixelFormula


Au cours de la même période, Italie, Royaume-Uni et Espagne ont vu leurs ventes de produits de luxe détaxés diminuer de 8 % et l’Allemagne de 13 %. Si le nombre total des achats a chuté de 8 %, en revanche le ticket moyen a progressé de 2 %. « Le taux de change a désormais une incidence fondamentale dans le shopping détaxé. La hausse du ticket moyen démontre que les clients avec un plus fort pouvoir d’achat sont moins influencés par ce facteur », souligne Pier Francesco Nervini, directeur opérationnel pour l’Europe centrale et du Nord de Global Blue, à l'occasion de la présentation de son rapport dans le cadre de la conférence organisée le 15 novembre à Milan par Altagamma.

« En dépit de cette tendance à la baisse, les dépenses des touristes restent supérieures au niveau de 2016 et confirment l’importance du Tax Free comme levier de croissance pour le luxe. En 2018, c’est la France qui a le moins souffert. A noter néanmoins qu’elle sort de deux années négatives », poursuit-il.

« Contrairement aux autres pays, la France et notamment Paris ont su mieux communiquer sur le facteur sécurité, qui est devenu tout aussi important que le taux de change des devises. De fait, Paris attire de plus grands flux touristiques en ce moment », indique Pier Francesco Nervini. Les achats des voyageurs en provenance du Moyen-Orient ont grimpé de 10 % dans l’Hexagone entre janvier et septembre par rapport à la même période en 2017, ceux des Américains de 7 % et ceux des Chinois de 2 %. Seules les dépenses des Russes ont chuté de 15 %, comme partout ailleurs en Europe.

Sur les neuf premiers mois de l’année, le marché de la détaxe français a surtout bénéficié des achats réalisés par les touristes les plus riches, qualifiés de shoppers d’Elite par Global Blue et représentant 2,2 % du marché, ainsi que par les voyageurs « fréquents », pesant pour 17,7 % des dépenses totales.

Toujours en France, concernant une étude plus approfondie portant sur 2017, ce sont les millennials (âgé de 18 à 34 ans) qui se sont montrés les acheteurs les plus dynamiques en constituant la véritable locomotive du marché détaxé. Représentant 31 % de l’ensemble des clients Tax Free sur l’Hexagone, leurs dépenses ont bondi de 17 % et le nombre de leurs achats de 7 % l’an dernier.

Dans le détail, les millennials voyageant peu, soit une seule fois par an et classés dans la catégorie « rares », représentent la majorité de cette classe d’âge (47 %) et ont dépensé 1 710 euros en moyenne en 2017 en France, soit +9 % par rapport à 2016. Ceux considérés comme des voyageurs « fréquents », soit 24 % des millennials, ont déboursé 4 480 euros l’an dernier (+17 % sur un an), tandis que les dépenses de la catégorie « Elite », représentant 29 % de cette génération, se sont élevées à 51 200 euros annuels (+10 % par rapport à 2016).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com