×
Publicités

La French Fashion Union devient une association de jeunes créateurs

Publié le
9 mars 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Née en 2016 sur Facebook comme un réseau collaboratif d'entraide entre jeunes professionnels de la mode, la French Fashion Union se formalise aujourd'hui sous la forme d'une association. Une structuration qui permet d'offrir aux adhérents l'accès à un nombre grandissant de services.


Shutterstock


En trois ans, la FFU a rassemblé plus de 6 700 membres sur sa page Facebook, dont 70 % participent activement. Pilotée par neuf bénévoles, l'association compte pour l'heure 250 adhérents. Avec à la clef l'accès à des ateliers gratuits réalisés en collaboration avec la Fédération française du prêt-à-porter féminin (FFPAPF), à des conférences et apéros organisés par l'entreprise, ainsi que des mises en relations entre créateurs pour initier des pop-up stores. L'association se propose par ailleurs de négocier des avantages exclusifs avec ateliers, modélistes et fournisseurs.

"Nous adressons principalement les jeunes entreprises. 80% de nos adhérents font moins de 100 000 euros de chiffre d'affaires", explique Morgan Bancel, cofondateur de la FFU et de la marque Esther Bancel. "C'est une cible difficile à détecter tant elle est atomisée. Avant nous, personne n'avait réussi à développer un service qui puisse répondre à nos besoins : aller vite avec peu de moyens. Pour parvenir à les résoudre, nous avons pris le pari que le collaboratif, la solidarité et le digital seraient nos trois principaux atouts."

Le prix d'adhésion est fixé à quinze euros par an. Le projet sera symboliquement lancé le 25 mars prochain à l'occasion d'une soirée spéciale. La Foundry (18-24 Quai de la Marne Paris IXe) sera notamment le cadre d'une table-ronde dédiée au futur de la jeune création, et qui réunira le président de la FFPAPF, Pierre-François Le Louët, le directeur général du salon Who's Next, Frédéric Maus, la directrice générale de l'incubateur Au-delà du Cuir, Sophie Viot Coster. Mais également Ali Rakib, président de ForWeavers, Céline Lopes, directrice de la marque Castelbajac Paris, et Cécile Soulier, responsable marketing du salon des matériaux Première Vision.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com