×
Publicités
Publié le
18 oct. 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La griffe masculine Canali ferme une usine près de Milan

Publié le
18 oct. 2017

Symbole de l’élégance masculine italienne, Canali se trouve confrontée depuis quelques années à la crise de l’habillement formel masculin, son cœur de métier. Une situation qui l'a amenée à fermer son usine de Carate Brianza.

La griffe de menswear italienne va licencier 134 personnes - canali.com


Cette marque historique fondée en 1934 en Brianza, au nord de Milan, qui avait fait de sa spécialisation un atout - une seule et unique étiquette pour homme, entièrement fabriquée en Italie, est aujourd’hui pénalisée, tout comme d’autres maisons de menswear de luxe telle Brioni, par un modèle et une surcapacité de production qui ne répondent plus à l’actuelle demande du marché.

Comme le souligne la maison, « la réduction du personnel dans l’établissement de Carate Brianza est déterminée par la contraction du marché formel, qui s’est vérifiée depuis 2009 et qui est désormais devenue structurelle ».

Ainsi, le site tournait déjà au ralenti depuis un an avec des mises au chômage technique. Mais la situation s’est précipitée cette semaine, comme le dénoncent les syndicats dans la presse locale, évoquant « la fermeture de l’usine à travers une procédure de licenciement collectif de 134 personnes ». Une décision qui a poussé les employés à se mettre en grève ce mercredi.

Il y a cinq ans, la griffe revendiquait sept centres de production et 1 600 employés, passés aujourd’hui à près de 1 000. Elle a toujours été fortement tournée vers l’international, où elle réalise aujourd’hui 90 % de son chiffre d’affaires, qui s’élevait à 216 millions d’euros en 2016, en recul de 2,7 % par rapport à l’année précédente.

Canali, qui a ouvert pas moins de 10 points de vente l’an dernier, compte 180 boutiques à l'enseigne dans le monde, dont 40 en gestion directe. Le groupe, toujours aux mains de la famille fondatrice arrivée à la troisième génération, a notamment accéléré son expansion globale et travaille à renforcer son offre. Il vient d'annoncer le lancement d'une ligne de lunettes avec L'Amy America, qui fait partie d'International Luxury Group.

En ce qui concerne le style, la marque est en quête depuis deux saisons d’un directeur créatif. De fait, depuis le départ, il y a un an de son consultant créatif, Andrea Pompilio, Canali a déserté les podiums milanais.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com