×
Publicités
Par
Reuters
Publié le
6 janv. 2010
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La hausse des ventes de Marks & Spencer déçoit le marché

Par
Reuters
Publié le
6 janv. 2010

LONDRES (Reuters) - Marks & Spencer a fait état de la première hausse de ses ventes trimestrielles à magasins comparables depuis plus de deux ans, mais celle-ci est inférieure aux attentes et le titre plonge en Bourse.

Marks & Spencer
Photo : Darren Staples

Les ventes à magasins comparables au Royaume-Uni ont augmenté de 0,8% lors du troisième trimestre fiscal clos le 26 décembre. Ce chiffre est inférieur aux attentes du marché. Les analystes tablaient sur une hausse de 1,2% en moyenne.

La valeur, qui a fini mardi à 404,9 pence, était en baisse de 3,5% dans les premiers échanges à Londres, dans un marché en légère hausse.

Le groupe de grands magasins précise toutefois que le chiffre de 0,8% est en réalité plus proche de 2% si l'on tient compte du fait que la période comparable de l'exercice précédent comprenait un jour supplémentaire pour la période des promotions d'après-Noël.

Cette hausse des ventes à magasins comparables est la première depuis le deuxième trimestre de l'exercice 2007-2008. Dans le détail, les ventes sont en hausse de 1,2% hors alimentaire et de 0,4% dans l'alimentaire. Les ventes à l'international ont augmenté de 6%.

"Nous avons eu un bon Noël, dans la foulée de l'amélioration constatée en 2009", a déclaré le président du groupe, Stuart Rose. "Les ventes ont été bonnes, aussi bien sur certains articles textiles que sur les produits de Noël tels que le champagne."
Les distributeurs britanniques ont réussi à tirer leur épingle du jeu malgré la récession, en raison d'une politique de réduction des coûts et de la forte baisse des taux d'intérêt qui a favorisé les dépenses de consommation.

Le groupe plus que centenaire dit toutefois s'attendre à des conditions d'activité toujours "difficiles" pour l'année à venir, compte tenu d'un climat économique toujours incertain.

Les prévisions de Marks & Spencer concernant ses marges, les coûts et ses investissements restent inchangées.

L'action M&S, qui avait gagné plus de 60% en 2008, a repris la moitié du terrain perdu l'an dernier grâce à une politique du groupe axée sur des promotions sur ses produits alimentaires et sur l'introduction de nouveautés dans les rayons textiles.

Par Mark Potter et James Davey

© Thomson Reuters 2022 All rights reserved.