×
6 440
Fashion Jobs
PVH
Chef de Projet Digital Tommy Hilfiger
CDI · PARIS
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes - Paris/Ile de France (H/F)
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Manager Vente H/F
CDI · NICE
CAMAÏEU
Contrôleur de Gestion Commercial H/F
CDI · ROUBAIX
CAMAÏEU
Contrôleur de Gestion Achats Confirmé H/F
CDI · ROUBAIX
APPROACH PEOPLE
Hrpb Retail Anglais & Espagnol Courant H/F
CDI · BAYONNE
SHOWROOMPRIVE.COM
Charge Formation et Qualite Service Client Bilingue Espagnol - H/F
CDI · SAINT-DENIS
VENTE-PRIVEE.COM
Responsable Des Ressources Humaines H/F
CDI · SAINT-DENIS
SAPIANCE RH
Directeur Commercial Moyen Orient (H/F)
CDI · DUBAÏ
COURIR
Contrôleuse/Contrôleur de Gestion Réseau - Paris - CDI - f/h
CDI · PARIS
ERIC BOMPARD
Responsable Relation Clients H/F
CDI · SAINT-OUEN
BLEU LIBELLULE
Directeur Commercial Régional
CDI · PARIS
BLEU LIBELLULE
Directeur Commercial Régional
CDI · TOULOUSE
RICHEMONT
Chef de Projets Sourcing
CDI · PARIS
BLEU LIBELLULE
Directeur Commercial Régional
CDI · LILLE
LA HALLE
Chargé(e) CRM H/F
CDI · PARIS
CALZEDONIA SIEGE
Coordinateur(Trice) Travaux et Maintenance - CDI 35h
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Moa & Déclarations Sociales H/F
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Acheteur Marque Propre Maroquinerie H/F
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Chef de Projet Stratégie Confirmé H/F
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Chef de Produit Marque Propre Homme H/F
CDI · PARIS
ORIGINAL BTC FRANCE
Chargé(e) d'Affaires Prescription / Retail
CDI · PARIS
Publicités

La Haute Couture et le retour à la nature

Traduit par
Marguerite Capelle
Publié le
today 24 janv. 2019
Temps de lecture
access_time 6 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Dans un monde dominé par des informations toujours plus alarmantes sur la destruction de nos océans, glaciers, insectes et animaux sauvages emblématiques, presque toute la saison de la Haute Couture était dominée par un élément central : la nature.


Valentino - Printemps-été 2019 - Haute Couture - Paris - © PixelFormula


Des géants français d’envergure internationale aux maisons novices originaires de pays lointains : presque tout le monde a fait référence à la nature d’une façon ou d’une autre. Et pour cette saison printemps-été 2019, cela ne se traduisait pas seulement par le fait de broder des milliers de fleurs en tissu.

Chez Valentino, la collection qui se démarque le plus cette saison, le couturier Pierpaolo Piccioli a demandé à ses couturières de nommer personnellement chaque passage d’après une fleur. La majorité des mannequins étaient noirs, et Naomi Campbell, pour la dernière silhouette, était vêtue d’organdi, avec une crinoline et une veste à capuche : un passage baptisé Chocolate Dhalia. La moitié des tops avaient de minuscules pétales en tissu littéralement collés sur les cils, un tour de force de l’artiste du maquillage Pat McGrath.


Chanel -Printemps-été 2019- Haute Couture - Paris - © PixelFormula


Chanel a présenté un spectacle ensoleillé au cœur de la Villa Chanel, une imitation de maison de campagne toscane, installée dans un magnifique jardin à l’intérieur du Grand Palais, qui débordait d’orangers et de palmiers, et de terrasses en escaliers avec pelouses et piscine. La mariée portait un maillot de bain pailleté et un voile pour saluer… accompagnée de Virginie Viard, bras droit de Karl Lagerfeld, qui a aujourd’hui 85 ans. Karl lui-même n’a pu assister à aucun des deux défilés Chanel : c’était la première fois qu’il manquait un salut pour l’une des quatre maisons de premier plan qu’il a dirigé depuis un demi-siècle. Et c’est donc devenu le principal sujet de conversation de toute la semaine parisienne.

Chanel a ensuite publié un communiqué affirmant qu’il était « trop fatigué » pour venir. Pourtant, tandis que la machine à rumeurs parisienne s’emballait, des amis du créateur ont insisté pour préciser qu’il était très loin d’être à l’article de la mort. 


Jean Paul Gaultier - Printemps-été 2019- Haute Couture - Paris - © PixelFormula

 
Le même soir, on ne pouvait s’empêcher de remarquer que Giorgio Armani, 83 ans, qui se contente généralement de se tenir dans un puits de lumière à l’entrée du podium pour le salut, est venu cette fois se promener pendant une bonne minute dans chacun des salons de l’Hôtel d’Evreux où il présentait sa collection Armani Privé.
 
Armani et Jean Paul Gaultier ont pris la tête d’une autre tendance majeure : l’Asie. Comme dans le luxe en général, les clients chinois occupent désormais de plus en plus de sièges dans les principaux défilés de couture. Armani a fait référence au grand film dramatique antifasciste Il Conformista, de Bernardo Bertolucci, rappelant son esthétique Art déco des années 1930, mais avec des broderies chinoises et des chapeaux de courtisanes de Shanghai. Tandis que Jean Paul Gaultier, avec un art magique de la déconstruction, a réinventé le kimono pour le XXIème siècle, sous la forme d’un look de super-héroïne plein de piquant.
 

Ulyana Sergeenko - Printemps-été 2019 - Haute Couture - Paris - Photo : Ulyana Sergeenko

 
Ulvana Sergeenko nous a emmené visiter la campagne russe. Et à vrai dire, l’un des éléments les plus excitants de son défilé de couture était, pour être tout à fait franc, la superbe vidéo qui l’introduisait, au Théâtre Marigny, sur les Champs-Elysées.

Filmée par la photographe légendaire Ellen Von Unwerth, elle mettait en scène des loups sauvages, de magnifiques étalons blancs, des villas tolstoïennes, des domaines à la Tchekhov et quelques beautés russes exprimant des émotions merveilleusement mélodramatiques. Le film a suscité un tonnerre d’applaudissements de la part d’un public étrangement réduit, à peine 200 personnes. Quant à savoir pourquoi le théâtre était à moitié vide, il faut s’adresser au département de RP du couturier. Quelque chose n'a vraiment pas marché au niveau des sièges.

Après la vidéo, les mannequins sont apparus dans un décor magnifique : une forêt de bouleaux argentés, du genre qu’on ne voit qu’en Russie, qui saisissait l’âme puissante et le regard gris intense du mystère russe.


Schiaparelli - Printemps-été 2019 - Haute Couture - Paris - Photo: PixelFormula

 
D’autres créateurs se sont tournés vers les étoiles et les fleurs, comme Bertrand Guyon chez Schiaparelli, en souvenir de la jeunesse de la fondatrice qui admirait les galaxies avec son oncle astronome à Milan. La collection s’intitulait « Florea Ursae Majoris », ou « Rêve de fleurs d’étoiles ». Le résultat, cependant, était résolument un méli-mélo d’idées : des manches ballons avec des mini-robes, des manteaux géants imprimés de cartes de l’univers puis parachevés par des manchons en tissu turquoise, et une robe bulle en plumes violettes à laquelle quelqu’un avait oublié d’ajouter les manches. Le tout, de façon incompréhensible, complété par des bottes de cow-boys.

Ronald van der Kemp

La couture est renommée pour être le grand laboratoire de la mode et l’un des grands chercheurs que l’on aimera toujours, c’est Ronald van der Kemp. Toute sa collection était centrée sur l’upcycling, le recours à des matériaux de récupération, et il a reçu un accueil incroyable en venant saluer à l’ambassade des Pays-Bas à Paris. Ses vêtements sont plus intrigants que beaux, plus innovants que magiques, mais ses robes de grande dame pleines d'ironie et ses tailleurs pantalon de chauffeur à la coupe parfaite, en bleu nuit, étaient parfaits.
 

Julien Fournié - Printemps-été 2019 - Haute Couture - Paris - Photo : Julien Fournié


Julien Fournié

La couture, ce ne sont pas que des marques internationales et la semaine est aussi l’occasion de voir de véritable couturiers indépendants qui créent des pièces uniques pour des clients particuliers. Comme Julien Fournié, dont la collection présentée au fameux temple protestant l’Oratoire du Louvre était principalement axée sur le cuir seconde peau. Des robes coupées en biais dans du cuir de porc imprimé léopard, une robe du soir élégante en peau de renne bleu saphir, une autre en serpent anthracite, une robe perruche en python et soie pleine de peps. Julien Fournié tient à préciser qu’il ne fera qu’un exemplaire de chaque : pour réaliser d’autres pièces, il a besoin d’esquisser une nouvelle idée sur son iPad. Et il est extrêmement doué en la matière, et a d’ailleurs fait partie des 40 artistes (dont David Hockney) invités par Apple pour leur conférence de lancement à Brooklyn en octobre dernier.

Azzi & Osta

Le tout dernier talent venu du Liban, c’est Azzi & Osta, un duo très doué qui a présenté une collection dont le thème était la route de la soie chinoise. Diplômés de l’école Esmod à Beyrouth et anciens membres de l’équipe de créatifs du créateur le plus réputé de leur pays, Elie Saab, George Azzi et Assaad Osta ont montré une robe légère menthe poivrée, délicatement rebrodée d’un motif de saule pleureur chinois, pour poursuivre la thématique parisienne de la nature. Lors de leur présentation à l’Hôtel de Crillon, on a pu voir aussi une superbe robe en faille, avec un travail des perles métalliques qui rappelait une icône byzantine. Ils ont nommé leur robe Théodora, d’après l’impératrice, et leur collection était effectivement d’une qualité et d’un style impériaux.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com