×
Publicités
Publié le
23 sept. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La maison Rykiel en passe d'être rachetée par l'américain G-III

Publié le
23 sept. 2021

Après avoir orchestré sa relance sur le digital l'an dernier et fait son retour à la Fashion Week de Paris en février, la maison Rykiel change finalement de main. Liquidée en juillet 2019 puis reprise en fin de cette même année par les frères Eric et Michaël Dayan, qui ont fait partie des débuts de l'aventure ShowroomPrivé, la maison va rejoindre le giron du groupe américain G-III Apparel. Ce géant de la mode américaine possède les marques Donna Karan, Vilebrequin, et les licences de griffes comme Calvin Klein, Tommy Hilfiger ou encore Karl Lagerfeld.


DR


"Cette transaction qui marque une nouvelle étape dans la renaissance de Sonia Rykiel lui permettra de s'étendre à l'international et de reconquérir ses réseaux de distribution", indique dans un communiqué la firme américaine, qui entend aussi relancer des collections dans plusieurs autres catégories que l'habillement.

Morris Goldfarb, le PDG de G-III Apparel, s'est dit "extrêmement heureux" d'acheter une griffe qui permet au groupe de "se développer dans le secteur du luxe. Nous pensons qu'il existe une réelle opportunité de libérer le potentiel inexploité de cette marque, alors que nous cherchons à accélérer notre présence mondiale. Nous nous appuierons sur l'équipe dirigeante basée en Europe, mais aussi sur l'expertise supply chain de G-III pour faire évoluer et grandir l'activité de Sonia Rykiel dans les vêtements, les accessoires et de nombreuses autres catégories lifestyle".

Eric et Michaël Dayan vont donc céder la société moins de deux ans après sa reprise. Celle-ci, fondée en 1968 à Saint-Germain-Des-Prés par Sonia Rykiel -décédée en 2016-, avait été acquise en 2012 par le fonds First Heritage Brands, mais avait rapidement périclité après le décès de sa fondatrice. Les propriétaires actuels de Sonia Rykiel, qui disposaient lors de la reprise en 2019 d'un large fond d'archives, avaient d'abord relancé la marque sur le net. Ils ont ainsi activé un site marchand mais aussi une présence sur les réseaux sociaux depuis 18 mois.

Côté produits, les repreneurs revendiquaient un travail sur les produits "iconiques" avec une production en France et en Europe en petites éditions. Après avoir proposé une première collection de maille, dans la lignée des codes de la maison, la marque avait livré une collection sportswear et unisexe de 22 références en avril dernier. Dans leur projet initial, les frères Dayan avaient l'ambition de développer la marque à l'international et de déployer plusieurs licence. Dans la communication de ce 23 septembre, ils ont déclaré: "Nous sommes fiers d'avoir sauvé cette marque qui fait partie du patrimoine français, d'avoir opéré sa renaissance et de la transmettre à un groupe industriel qui saura lui donner toute sa dimension. Après avoir donné un nouveau souffle à cette Maison, le temps était venu de confier cette marque iconique à un acteur capable d’opérer un changement d’échelle".

La transaction doit être finalisée d'ici fin octobre 2021. D'ici là, la marque présentera sa prochaine collection lors de la Fashion week de Paris. Le groupe G-III table pour son exercice en cours sur un chiffre d'affaires de 2,7 milliards de dollars pour un résultat net compris entre 155 et 165 millions de dollars.

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com