×
5 841
Fashion Jobs
Publicités

La marque de casquettes LXH ouvre sa première adresse à Lyon

Publié le
today 4 déc. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Lancée en 2016 par son fondateur marseillais Lucas Tourrasse, la marque de casquettes LXH (dont les lettres renvoient aux dimensions Longueur X Hauteur) rêve alors de repenser le modèle traditionnel en créant une casquette capable d’incarner le chic à la française, brodée d’une fleur de Lys, d’un insigne tricolore et du credo de la maison « Feel sport, be chic ».


La première boutique LXH à Lyon


Les 20 premiers modèles, tous brodés au nom de la marque et numérotés, se vendent en quelques jours. Repérée par l'ancien concept-store Colette en 2017, la marque connaît une accélération de ses ventes et décide d’élargir ses collections (neuf lignes au total dont une entièrement dédiée à l’art et à des collaborations avec artistes), la fabrication étant faite au Vietnam. Les modèles sont vendus à partir de 49 euros l’unité et jusqu’à 119 euros.
 
Après un premier pop-up cet été à Saint-Tropez, LXH s’associe aujourd’hui à Sébastien Le Guillou, propriétaire du magasin de prêt-à-porter Moreteau et président-fondateur du Groupe SLG (20 magasins à l’enseigne, la plupart concentrés sur Lyon et sa région et signés en partenariat avec le groupe Celio et Beaumanoir : Bonobo, Cache Cache, Morgan...) pour l’ouverture en novembre dernier d’une première boutique à Lyon et la distribution de la marque sur la région Rhône-Alpes et la Belgique.


Les casquettes LXH


Située au 7, rue du Plâtre, la première boutique LXH présente l’intégralité des collections au sein d’un espace voulu "minimaliste", blanc et végétal, d’une cinquantaine de mètres carrés. Intégré au magasin, l’espace « LXH Lab’ » propose quant à lui un atelier de customisation pour imaginer la "casquette unique". 
 
Outre les casquettes LXH, la boutique lyonnaise en profite pour présenter cet hiver une première ligne de bonnets made in France, des créations réalisées au Puy-en-Velay (Auvergne) et proposées à partir de 89 euros.
 
Au total, la marque dispose d'environ 90 points de vente en France (chez Lothaire à Bordeaux et à Périgueux, Printemps à Marseille, Ted à Metz, Ultima à Strasbourg…) et réalise pour des événements et des marques des casquettes personnalisées. Depuis plusieurs saisons, la casquette LXH est ainsi devenue le partenaire du Kaila à Méribel du circuit Paul Ricard au Castellet, de la plage La Môme à Cannes et plus récemment du Mondial de Golf.


La ligne de bonnets LXH made in France


Après l’inauguration de cette première boutique, LXH prévoit l’ouverture d’une seconde adresse en France en 2020.

Sur le même segment, d’autres marques ont également tenté leur chance avec plus ou moins de succès, à l'image  de la marque lilloise Neypo, qui a fermé boutique, ou du label toulousain Couvre-Chef, présent sur le web et qui décline casquettes et bonnets fabriqués en France. 
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com