×
Publicités
Publié le
8 févr. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La marque de lunettes Henry Jullien fête ses 100 ans

Publié le
8 févr. 2021

Aux mains du groupe jurassien L’Amy Luxe depuis trois ans, anciennement L’Amy (détenu à parts égales entre ILG, son actionnaire suisse, et le distributeur originaire de Californie, Madaluxe, ndlr), la marque de lunettes Henry Jullien fête cette année ses 100 ans.


Le modèle "Doublé Or" signé Henry Jullien DR DRRecentré sur la lunette haut de gamme autour des licences McLaren, Lamy Technologies et Maison Laurençot, le groupe français dirigé par Dominique Alba misera en 2021 sur - DR
Recentré sur la lunette haut de gamme autour des licences McLaren, Lamy Technologies et Maison Laurençot, le groupe français dirigé par Dominique Alba misera en 2021 sur


Recentré sur la lunette haut de gamme autour des licences McLaren, Lamy Technologies et Maison Laurençot, le groupe français dirigé par Dominique Alba misera en 2021 sur un nouveau déploiement de la marque centenaire, "dont le storytelling ancré sur l’histoire et la durabilité, notamment à travers sa technique artisanale du doublé or et le label Entreprise du Patrimoine Vivant, véhicule une crédibilité trouvant un véritable écho auprès des consommateurs aujourd’hui", explique-t-il.

Pour les 100 ans de la maison Henry Jullien, Dominique Alba proposera ainsi le lancement de nouveaux modèles et la mise en avant de nouveaux contenus digitaux orientés sur le savoir-faire. L’entreprise appuiera aussi le développement de son service "Manufacture", dédié au sur-mesure et à la joaillerie lunetière, à la fois sur les modèles high-tech de sa ligne Nano Studio et ceux de sa ligne artisanale Doublé Or. 

L'année 2021 sera également marquée par la commercialisation de la première collection dédiée aux femmes "autour d’une ligne aux montures bijoux", un segment qui selon Dominique Alba devrait accélérer les ventes en France et à l’international, "le segment féminin représentant 60% du chiffre d’affaires de la lunetterie".


Le modèle "tech" de la ligne Nano Studio


Traditionnellement présente sur les marchés asiatiques, en Europe et au Moyen-Orient grâce à son actionnaire ILG, distributeur de montres et produits optiques sur ces marchés, la marque Henry Jullien espère s’inviter cette année en Amérique du Nord, l’entrée au capital du groupe californien Madaluxe devant aider à l’opération.

"C’est un marché où nous sommes encore faibles, précise Dominique Alba, un marché risqué où nous devons être prudents, mais terriblement porteur dans des lieux comme New York, la Floride, la Californie ou Las Vegas".
 
Présent dans 1.200 points de vente à travers le monde (en direct avec le réseau d’opticiens ou via des distributeurs-importateurs), la marque Henry Jullien a globalement bien résisté à la crise sanitaire. "Le marché de l’optique est un marché de devoir, où les ventes ont peu reculé, de 5 à 10%, la crise nous ayant surtout appris à développer notre réflexion digitale, notamment en termes de formation à distance des commerciaux." 
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com