×
Publicités
Publié le
19 mai 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La marque de maroquinerie Tammy & Benjamin ouvre sa première boutique

Publié le
19 mai 2016

Créée en 2013 par une ancienne élève d’Esmod, la créatrice d’origine hongkongaise Tammy Lo et son compagnon, Benjamin Pincemaille, passé par l’école de commerce IPAG, la marque Tammy & Benjamin ouvrira sa première boutique à Paris en septembre prochain.



Installée au 33 rue de Poitou, la boutique, d’une surface de 45 m², avec une hauteur de plafond de 3 mètres, présentera l’intégralité des modèles présentés sur son e-shop www.tammyandbenjamin.com et devrait servir de point de référence pour la clientèle internationale de la marque. Des projets de collaborations en édition limitée avec d’autres marques devraient y être présentés dès septembre.

Fabriqués à Paris (un développement d’atelier en Italie est également en projet) et vendus entre 190 et 550 euros, leurs premiers modèles de sacs identifiés alors par leur style vintage, évoluent aujourd’hui sur un style contemporain et plus épuré, misant sur les volumes et la variété de cuir (sourcés au Brésil, en Italie, France et Chine) tout en conservant une touche vintage dans leurs fermoirs et pièces métalliques.

Un style qui plaît (les modèles Jeanne 18, Charlotte et Petit Charlie en best-sellers), la marque étant aujourd’hui présente dans une cinquantaine de points de vente dans le monde – 40 % du chiffre d’affaires étant réalisé à l’export – et principalement en Asie. Parmi leurs marchés phares : Taïwan, Hong Kong et Séoul, où la marque s’apprête à ouvrir un corner dans un grand magasin à la rentrée de septembre.

Concernant le marché français, la marque reste fidèle à ses premiers revendeurs – dont Sept Cinq et l’Exception – et totalise une quinzaine de points de vente, Paris et régions comprises.

Avec un objectif de vente qui devrait approcher les 7 000-8 000 unités fin 2016, la marque devrait doubler ses chiffres de 2015 (environ 3 500 unités vendues) et envisager d’autres développements à moyen terme dont l’ouverture d’une seconde boutique en région (Lille ou Bordeaux), et ambitionne d’accroître sa présence en Asie via une boutique à Taïwan, où les chiffres de ventes sont aujourd’hui les plus forts.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com