×
6 060
Fashion Jobs
SANDRO
Responsable Qualité H/F
CDI · PARIS
BYREDO
Demand Planner
CDI · PARIS
GROUPE PRINTEMPS
Manager Des Ventes Printemps Nation H/F
CDI · PARIS
GROUPE PRINTEMPS
Responsable Marketing et Services Printemps Vélizy 2 H/F
CDI · VÉLIZY-VILLACOUBLAY
MARIA GALLAND PARIS
International E-Commerce Manager
CDI · PARIS
MARIA GALLAND PARIS
International Traffic Acquisition & CRM Manager M/W/D
CDI · PARIS
PLACE DES TENDANCES
Coordinateur CRM H/F
CDI · PANTIN
PLACE DES TENDANCES
Développeur Front H/F
CDI · PANTIN
BA&SH
Responsable Coordination Visual Merchandising Opérationnel f/h
CDI · PARIS
HERMES COMMERCIAL
Chargé(e) de Formation & Qualité Fonctionnelle Des Solutions Retail H/F
CDI · PARIS
GROUPE RAND
Responsable Marketing en CDI
CDI · PARIS
VERTBAUDET
Responsable Des Ressources Humaines (f/h) - CDI
CDI · TOURCOING
GROUPE PRINTEMPS
Responsable Espace Service (Chaîne) H/F
CDI · NANCY
CALZEDONIA SIEGE
Responsable Recrutement et Marque Employeur (f/h) - Paris 9(e)
CDI · PARIS
INSTITUT KARITE PARIS
Acheteur / Acheteuse
CDI · PARIS
CONCEPT RECRUTEMENT
Office Manager (H/F)- Accessoires de Mode/Chaussures - CDI - Paris
CDI · PARIS
MAISON KITSUNÉ
Chargé.e d’Acquisition & Trafic
CDI · PARIS
MAISON FRANCIS KURKDJIAN
Chef de Projet Développement Packaging H/F
CDI · PARIS
LORDS & FOOLS
Responsable de Production
CDI · PARIS
GROUPE PRINTEMPS
Chef de Projet CRM Animation H/F
CDI · PARIS
CITADIUM
Gestionnaire E-Commerce H/F
CDI · PANTIN
CITY ONE
Office Manager H/F
CDI · PARIS
Publié le
27 nov. 2019
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La marque Sonia Rykiel devrait connaître son nouveau détenteur avant Noël

Publié le
27 nov. 2019

Le feuilleton Sonia Rykiel à l'issue tragique aura été l'un des faits marquants pour la planète mode en 2019. Mais il n'est pas tout à fait fini... Après les difficultés de redressement qu'il a rencontré, le propriétaire First Heritage Brands avait jeté l'éponge en début d'année, conduisant la maison à chercher un repreneur, sans succès. Après la prononciation de la liquidation par le tribunal de commerce de Paris en juillet, l'heure est désormais au dernier rebond de l'intrigue : les enchères pour les droits de la marque Sonia Rykiel, ainsi que les archives de la maison.


Le dernier défilé Sonia Rykiel pour le printemps-été 19 - © PixelFormula


Les offres ont été formulées auprès des liquidateurs de l'entreprise et examinées en audience par un juge le 25 novembre dernier. Celui-ci a placé la question en délibéré et se prononcera sous trois semaines, à savoir mi-décembre, par ordonnance.

Nul doute que les candidats à la reprise du nom Sonia Rykiel ( ainsi que son riche patrimoine créatif depuis la création de la maison en 1968 ) ont été nombreux, avec des projets que l'on imagine divers et variés pour l'exploiter. Reste à savoir désormais, juste avant les fêtes, qui aura été le plus offrant et deviendra donc le nouveau propriétaire de la marque germanopratine.

La ville de Paris s'était manifestée auprès du ministère de la Culture pour qu'il concoure à empêcher la dispersion des archives de la maison, afin de lui trouver une vocation muséale. Un point qui sera également tranché par le juge mi-décembre.

La liquidation de Sonia Rykiel, faute de repreneur pour la société, sa structure et ses actifs, avait occasionné le licenciement de 131 salariés. Si aucun grand groupe du luxe français ne s'était porté candidat pour la relance de l'entreprise cet été, qu'en sera-t-il pour ce qui concerne la marque seule ?

En 2012, la maison de mode ( alors une des dernières encore indépendante en France ) avait décidé de céder 80 % de son capital au fonds d'investissement chinois Fung Brands, holding de la famille Fung de Hong Kong. Le groupe First Heritage Brands, né de la montée à 100 % du capital début 2016, auquel sont également associés Jean-Marc Loubier, son dirigeant, et le fonds singapourien Temasek, avait aussi acquis la marque belge de maroquinerie de luxe Delvaux. Il aurait investi près de 200 millions d'euros dans la maison Rykiel en six ans, jusqu'aux festivités du cinquantième anniversaire en 2018, avant de s'en désengager.

Une première restructuration en 2016, quelque mois après la mort de l'emblématique créatrice éponyme, avait conduit à la suppression d'un quart des effectifs. Des efforts infructueux puisqu'en 2018, le chiffre d'affaires était tombé à 35 millions d'euros, presque deux fois moins qu'en 2012 lors du rachat, avec plus de 30 millions de pertes opérationnelles.



 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com