×
5 786
Fashion Jobs
Publicités

La mode enfantine (re)devient ludique

Publié le
today 15 déc. 2017
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le marché français du prêt-à-porter pour enfant, qui pèse environ 5 milliards d’euros (source Xerfi), fait désormais du surplace, à l'exception des enseignes de fast-fashion. La faute à une démographie en baisse et à un recul du pouvoir d’achat qui pousse les familles à arbitrer différemment leurs dépenses. C’est peut-être pour contrer cette morosité que, pour le printemps-été 2018, les marques et enseignes réenchantent les rayons de mode enfantine en multipliant les produits ludiques, empreints d’une certaine magie.


T-shirt phosphorescent signé Paul Smith Junior


Cet été, la lumière sera à l’honneur chez Paul Smith Junior, qui propose des t-shirts constellés d’étoiles phosphorescentes pour les enfants de 2 à 16 ans (à partir de 53 euros). Chez l’Espagnol Zara aussi, place aux jeux d’illumination avec son t-shirt estampillé « Go for it ! » qui, une fois placé sous une lumière, devient multicolore (5,99 euros). Au rayon chaussures, la sneaker lumineuse est également toujours présente, l’Italien Geox la décline pour filles et garçons. Des modèles qui, grâce à leur semelle, changent de couleurs selon les envies des enfants.


Le blouson holographique de Little Marc Jacobs


Versant magie, Paul Smith Junior, qui habille les garçons, proposera trois maillots de bain qui laissent apparaître des guitares au contact de l’eau (à partir de 65 euros). Vue chez Kiabi, H&M ou encore Okaïdi, la tendance des sequins réversibles ne s’essouffle pas et Little Marc Jacobs proposera sa version du t-shirts aux studs pailletés dont le visuel change au toucher; la griffe proposera également un blouson holographique pour fillettes (à partir de 119 euros). Chez Sergent Major, la housse à pyjama - disponible du 3 à 10 ans - s’orne d’un masque de super-héros amovible (19,99 euros). Toujours du côté des pyjamas, ceux de la marque Z à l’adresse des bébés se parent de smileys interchangeables selon l’humeur (14,99 euros). 


La housse de pyjama Sergent Major et son masque amovible


Et les artistes ne seront pas en reste, initiée notamment par la marque OMY, la customisation textile se poursuit. Jean Bourget s’est ainsi associé à Posca pour lancer un t-shirt fille et garçon (du 2 au 12 ans) vendu avec trois feutres (à partir de 35 euros).


Collaboration Jean Bouget et Posca


Un positionnement « arty » sur lequel s'est également ancrée la marque Dagobear qui, dans le cadre de sa collaboration avec Castelbajac Paris, lance des caleçons à colorier pour père et fils (à partir de 25 euros).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com