×
Publicités
Par
DPA
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
24 mai 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La mode "équitable" a connu un revers en Allemagne en 2016

Par
DPA
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
24 mai 2017

Parmi les produits étiquetés "commerce équitable", les produits textiles ont connu en Allemagne un gros revers en 2016. Sur ce marché où les questions environnementales ont un poids important dans les achats, l'aspect social perdrait de son importante, le total des ventes d'articles de mode issus du commerce équitable ayant chuté de 7%, et atteint 8,4 millions d'Euros. Et cela même si le chiffre d'affaires augmente de 9%, en raison de l'augmentation des ventes de vêtements de travail de haute qualité, plus chers.

En Allemagne, le commerce des articles de mode issus du commerce équitable a chuté de 7% en 2016. - Archiv


L'alliance pour des textiles durables, initiée par le ministre fédéral du développement Gerd Müller (CSU), n'a pas encore rencontré le succès escompté, a regretté le chef du conseil d'administration de Transfair à Berlin, Heinz Fuchs, qui se demande même "si cette alliance représente un obstacle à l'établissement de nouvelles normes, au lieu de le promouvoir". Pour lui, le monde politique "ne devrait pas seulement modérer les abus, mais aussi proposer des mesures concrètes". 

Les consommateurs allemands ont dépensé l'an passé 1,16 milliards d'euros pour des produits étiquetés "commerce équitable", principalement alimentaires, soit 18% de plus qu'en 2015. L'association Fairtrade International soutient des producteurs défavorisés dans près de 75 pays en voie de développement. La notion "commerce équitable" n'est cependant pas protégée légalement. L'étiquette "commerce équitable" garantit entre autres un prix minimum reversé aux producteurs. L'appellation recouvre actuellement plus de 80% du chiffre d'affaires global des produits issus du commerce équitable.