×
6 398
Fashion Jobs
COURIR
Chargé.e de Stocks/ Stock Keeper - Dijon - 35h - CDI - f/h
CDI · DIJON
YVES SAINT LAURENT S.A.S.
Saint Laurent c&b And HR Control Analyst
CDI · PARIS
ALEXANDRE VAUTHIER
Responsable Achat Matie Collection
CDI · PARIS
HUGO BOSS FRANCE
Stockroom Manager - Flagship Champs Elysées (H/F)
CDI · PARIS
ISABEL MARANT
Coordinateur/Trice Commercial/e
CDI · PARIS
DEPECH'MODE COUTURE
Gestionnaire Production PAP Homme et Accessoires H/F
CDI · PARIS
PROMOD
Technicien d Exploitation H/F
CDI · MARCQ-EN-BARŒUL
TIMBERLAND
Superviseur(se) Stock
CDI · SERRIS
GROUPE PRINTEMPS
Acheteur (Prêt-À-Porter) H/F
CDI · PANTIN
CLAUDIE PIERLOT
Responsable Communication Internationale H/F H/F
CDI · PARIS
CONCEPT RECRUTEMENT
Chef de Produit Flou - H/F- PAP Haut de Gamme/Luxe- CDI - Paris
CDI · PARIS
CONCEPT RECRUTEMENT
Chef de Produit - H/F- Chaussure et Maroquinerie Haut de Gamme/Luxe- CDI - Paris
CDI · PARIS
CONCEPT RECRUTEMENT
Responsable Retail Merchandising Junior - PAP & Accessoires Iconiques - H/F - CDI - Paris
CDI · PARIS
TEDDY SMITH
Responsable E-Commerce
CDI · TOULOUSE
TEDDY SMITH
Area Manager
CDI · PARIS
CCLD
Manager Des Ventes Idf H/F
CDI · PARIS
PARFOIS
Directeur(Trice) Régional(e) - Sud Est H/F
CDI · LYON
CONFIDENTIEL
Responsable Médias Sociaux et Influence H/F
CDI · LILLE
SMCP
Chef de Projet IT CRM H/F
CDI · PARIS
IZAC
Animateur Regional H/F
CDI · PARIS
CAMAÏEU
Data Scientist H/F
CDI · ROUBAIX
MICHAEL PAGE
Responsable Croissance Externe H/F
CDI · BOULOGNE-BILLANCOURT
Publicités
Par
AFP
Publié le
17 févr. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La mode internationale trinque en 2020, sous l'effet du virus

Par
AFP
Publié le
17 févr. 2021

Les grandes multinationales de la mode ont vu leur chiffre d'affaires plonger de 21,8% sur les neuf premiers mois de 2020 sous l'effet de la pandémie du coronavirus, selon une enquête du centre d'études de la banque Mediobanca publiée mercredi.


A Rome, en Italie, le 19 mai 2020, une passante s'arrête, masquée, devant un magasin Zara, tout juste rouvert après le premier confinement local. - Shutterstock


Une contre-performance qui représente cinq fois plus que le recul subi sur la même période par les grands groupes internationaux du secteur industriel (-4,3%). Cette chute s'explique par les mesures de confinement prises à travers le monde au plus fort de l'épidémie, qui ont conduit à la fermeture de boutiques, à l'arrêt des liaisons internationales et à l'effondrement du tourisme.

Le marché de la mode en Europe a connu une baisse de 23,7% du chiffre d'affaires pendant les neuf premiers mois de 2020, alors qu'en Asie, le recul a été limité à 10,1% si l'on exclut le Japon.

Les ventes en ligne ont progressé de 60%, sans toutefois compenser la chute des recettes globales.

Une lueur d'espoir se dessine cependant pour le quatrième trimestre: les premiers résultats publiés par les entreprises du secteur pour cette période laissent prévoir une hausse des recettes d'environ 17% comparé aux trois mois précédents, indique l'étude.

Déjà au troisième trimestre, la chute s'est quelque peu atténuée, grâce à une hausse des résultats enregistrés en Chine, ainsi qu'en Corée du Sud et à Taïwan.

En 2019, les 80 plus grands acteurs mondiaux de la mode, pesant chacun plus d'un milliard d'euros de chiffre d'affaires, ont encaissé des recettes de 471 milliards d'euros, soit +4,9% comparé à 2018 et +26,5% par rapport à 2015.

Parmi les 38 grands noms de la mode européenne, l'Italie, avec dix groupes, est le pays le plus représenté numériquement. Mais c'est la France, avec une part de 36% du chiffre d'affaires combiné, qui est le numéro un européen en termes de recettes.

Quant aux géants mondiaux de la mode, le français LVMH occupe la première place pour le chiffre d'affaires (53,7 milliards d'euros), devant Nike (33,3 milliards), Inditex, propriétaire de Zara (28,3 milliards), l'allemand Adidas (23,6 milliards) et le suédois H&M (22,3 milliards d'euros).

Premier parmi les groupes italiens, Prada (3,2 milliards) occupe la 34e place du classement mondial. Pour le secteur de la mode en Italie, tenant compte des entreprises ayant un chiffre d'affaires supérieur à 100 millions d'euros, la chute des recettes devrait atteindre 23% en 2020.

Une reprise de la mode en Italie, qui a enregistré un chiffre d'affaires de 71,1 milliards d'euros en 2019, est attendue pour 2021, avec la perspective de renouer en 2023 avec les niveaux d'avant la pandémie, selon l'étude. La contribution de la mode au PIB italien a atteint 1,2% en 2019, contre 1% en 2015.


Milan, 17 février 2021 (AFP)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.