×
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
17 avr. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La mode italienne entrevoit un espoir avec une hausse des achats en ligne

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
17 avr. 2020

Le secteur de la mode italienne a été durement touché par la crise du coronavirus, le pays ayant été le premier d’Europe à souffrir gravement de la pandémie. Mais de nouvelles données viennent donner un peu d'espoir de reprise au secteur : les ventes en ligne sont en hausse de 18 % les deux dernières semaines, malgré des niveaux toujours inférieurs à la normale.


Prada - Printemps/été 2020 - Collection femme - Milan - © PixelFormula


Ces chiffres ont été publiés par Emarsys sur sa plateforme Ccinsight, qui permet d’évaluer l’ampleur de la crise dans la mode italienne. Au cours des deux derniers mois, Ccinsight constate une baisse de 40 % des commandes en ligne pour les marques de mode italiennes. Les revenus issus du secteur de la mode et des accessoires ont baissé de 26 % sur la période.

C’est à la fin du mois de mars que la crise a connu son pic, mais Ccinsight révèle maintenant « une reprise lente mais continue de l’activité au sein du secteur de la mode italienne ». Depuis le 28 mars, les chiffres sont en augmentation graduelle avec + 18 % de commandes et + 13 % de ventes en ligne.

C’est évidemment une bonne nouvelle pour le luxe italien, l’un des grands favoris des consommateurs du monde entier. Selon Emarsys, « parmi les principaux articles de mode connaissant une reprise globale, se trouvent les biens de luxe comme les sacs à main et les baskets, ainsi que les gants et le sportswear ». Ce sont justement les secteurs de prédilection des grandes maisons italiennes.

Il est cependant bien trop tôt pour affirmer que la crise est déjà derrière le secteur de la mode italienne. Les chiffres sont encore « largement inférieurs » aux niveaux antérieurs à la pandémie de coronavirus. Selon Ccinsight, la mode italienne est en mauvaise posture par rapport à d’autres pays affectés par la crise.

Comme on peut le voir sur le graphique ci-dessous, l’Italie se situe loin derrière les États-Unis, le Royaume-Uni et la France en nombre de commandes en ligne de mode et d’accessoires.


Ce graphique de Ccinsight montre des ventes en ligne encore largement en retrait dans le secteur de la mode italienne, par rapport à d’autres pays


Le vice-président sénior des secteurs d’activité chez Emarsys, Alex Timlin, a analysé ces chiffres. Il explique : « L’Italie fait partie des leaders mondiaux de la mode. Il n’est donc pas surprenant que le secteur et la vente en ligne aient tant souffert des récents confinements ».

« Aujourd’hui, les consommateurs sont en train de retrouver leur confiance et nous commençons à constater une reprise continue dans le secteur de la mode italienne. Les marques plutôt centrées sur le commerce physique se tournent vers le e-commerce et les commandes repartent à la hausse. Si cette tendance se confirme, cela pourrait être une bonne nouvelle pour l’économie italienne, mais il reste encore du chemin avant de remettre le marché sur pied. »

Ces tendances ont été identifiées grâce au projet Covid-19 Commerce Insight mené conjointement par Emarsys et GoodData. Leur plateforme Ccinsight propose une vision anonyme et quotidienne de plus d’1 milliard d’actions et 400 millions de transactions dans plus de 100 pays.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com