×
Publicités
Par
AFP
Publié le
25 févr. 2009
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La mode masculine accueillie sur le podium de la Semaine de Londres

Par
AFP
Publié le
25 févr. 2009


Création de Christopher Shannon lors de la Semaine de la mode de Londres le 25 février 2009 - Photo : AFP
LONDRES, 25 fév 2009 (AFP) - Un après-midi entièrement réservé à la mode masculine a mis un point final mercredi 25 février à la Semaine de la mode de Londres consacrée à l'automne-hiver 2009/2010 avec des collections inspirées des yuppies des années 80, des "ravers" de la décennie suivante, et un soupçon de Moyen-Age.

La Fashion week dans sa forme classique s'est déroulée de vendredi à mardi.

Mais le Conseil de la mode britannique (BFC) avait décidé d'organiser pour la première fois une présentation de collections exclusivement masculines dans le sillage du succès de MAN, collaboration entre Topman et Fashion east depuis huit saisons.

Treize stylistes de la mode masculine se sont succédé sur le podium de BFC, installé devant le musée d'histoire naturelle (centre de Londres).

J.W. Anderson a conjugué d'épaisses pièces tricotées avec de la fausse fourrure rappelant la tendance des 80ies, et accroché un ruban géant d'œuf de Pâques dans le dos d'un costume gris.

De son côté, Christopher Shannon a puisé son inspiration dans la culture rave des années 1990 pour confectionner des survêtements aux formes et aux couleurs psychédéliques, notamment un fushia et un orange lumineux. Les mannequins ont déambulé sur le podium équipés de sac à dos d'étudiants, au son de musique électronique.

La collection "Fraternité talismanique" de James Long a pris un air médiéval empruntant la technique des cottes de mailles, des vêtements cloutés mais aussi des jabots, aux habitants de l'époque. Sans oublier des "harnais, sa spécialité", intégrés à chaque création.

L'Ouest sauvage se trouvait aussi sous les projecteurs londoniens avec des manteaux en peau de mouton, et une présence importante de cuir et de daim, tandis que des broderies et imprimés géométriques rappelaient les Aztèques.

Chez Topman design, le voyage dans le temps s'est arrêté aux années 50 avec des blazers, des cravates fines, des manteaux de tweed à chevrons, des toupets et des bérets.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.