×
6 303
Fashion Jobs
Publicités
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
10 févr. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La mode rurale de Sies Marjan dans les nuages de Manhattan

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
10 févr. 2020

Dimanche, tout tournait autour des matériaux chez Sies Marjan, à n'en pas douter le créateur européen le plus influent de la saison new-yorkaise. 


Sies Marjan - Automne-Hiver 2020 - Prêt-à-porter féminin - New York - Photo: FashionNetwork.com / Godfrey Deeny


La collection en deux mots : des tissus innovants et artisanaux, arborés par des mannequins qui arpentaient le 54ème étage du tout nouveau One Manhattan West, un gratte-ciel flambant neuf construit à deux pâtés de maisons de Penn Station. Et pourtant, l'association de techniques textiles révolutionnaires, d'impressionnantes teintures "biodynamiques" et de silhouettes avant-gardistes a réussi à captiver le public, malgré la vue à couper le souffle — un coucher de soleil sur l'île de Manhattan, par un après-midi maussade et nuageux.

Sies Marjan le reconnaît volontiers, il a puisé son inspiration dans le travail de l'architecte néerlandais (et féru de mode) Rem Koolhaas, qui fera prochainement l'objet d'une exposition au musée Guggenheim, intitulée Countryside, The Future". 

Cette inspiration a insufflé une ambiance assez brute à la collection. À l'image de ce superbe tweed Donegal, tissé dans le comté le plus reculé d'Irlande, ou de ces pulls confectionnés à la main dans une usine familiale de l'île anglo-normande de Guernesey.

Sies Marjan s'est amusé avec les codes des vêtements de travail ruraux traditionnels — mais le créateur ne manque pas d'imagination, et ses tailles basses, ses assemblages anguleux et ses volumes fluides avaient quelque chose d'imprévisible et d'unique.

Le défilé s'ouvrait avec des tenues dorées mémorables — notamment une longue robe gainante plissée, et une robe d'inspiration chinoise, toutes deux portées avec d'énormes sacs militaires assortis.
 
Sies Marjan a mené un travail impressionnant sur les finitions et les méthodes de teinture, en utilisant notamment des feuillages ramassés dans le nord de l'État de New York, à Ithaca, qui donnaient un aspect vivant aux vêtements. Ou en collaborant avec l'artiste textile néerlandaise Claudy Jongstra et l'artiste visuelle Diana Scherer pour transformer des réseaux de racines en tissus feutrés.

Le défilé mixte présentait également des costumes parfaitement taillés, composés de vestes croisées surdimensionnées, dont une parcourue d'un motif trèfle, parfaite pour un tapis rouge.


Sies Marjan - Automne-Hiver 2020 - Prêt-à-porter féminin - New York - Photo: FashionNetwork.com / Godfrey Deeny

 
La plupart des mannequins portaient des sabots, certains munis de talons biseautés, comme pour peaufiner cet hommage à la vie rurale.

Sies Marjan fait partie de l'avant-garde la plus surveillée de la mode actuelle, et à juste titre. Et si le créateur nous avait habitués à une palette de couleurs parfois morne, sur cette collection la gamme colorée était en pleine floraison.

En un mot, une mode expérimentale qui donnait un souffle nouveau à ce week-end de la mode new-yorkaise.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com