×
7 053
Fashion Jobs

La photographe de mode Coco Capitan s’expose à la MEP

Publié le
today 8 mars 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Jusqu’au 25 mai prochain, la Maison Européenne de la Photographie (MEP) présente la première exposition en France de la photographe de mode espagnole basée à Londres Coco Capitan.


Erik rolls a cigarette, 2017 - Coca Capitan pour Dust Magazine


Diplômée du Royal College of Art de Londres, puis révélée à travers ses collaborations pour les magazines Vogue, Dazed ou Self-Service alors qu'elle est encore étudiante, Coco Capitan est appelée auprès de Gucci pour qui elle réalise plusieurs campagnes. Désignée « Young Art Star » en 2018 par la maison de luxe, elle affiche ses œuvres sur les façades des immeubles Gucci à New York, Miami et Florence.  
 
Conjuguant parfaitement la photographie, la peinture, l’illustration ou la vidéo, l'artiste de 26 ans présente à Paris une sélection de 150 oeuvres, les premières s’intéressant à son expérience dans l’industrie de la mode, des photographies qui mêlent art et mode, se concentrant sur les peaux et la matière, associées à des textes manifestes et peintures. 

Les autres séries présentent une commande du Comité olympique espagnol montrant les plastiques sublimées des athlètes dans un nouveau genre de portraits, formels, posés ou capturés dans le mouvement. D’autres séries sont dédiées à son voyage dans l’ouest américain sur le thème de la survie et de la disparition, à ses réflexions sur la société de consommation, un clin d’œil en peinture à Alessandro Michele étant également proposé.


Old Dream China - Coco Capitan

 
L’exposition se termine sur un journal intime entre la photographe et la Chine à travers clichés, autoportraits et découverte des cahiers de travail de l’artiste, un catalogue de l’exposition publié aux Editions Loose Joints accompagnant l’événement.
 
A noter qu’aux mêmes dates, la MEP propose également l’exposition de l’artiste coréenne Yoonkyung Jang, lauréate du Prix Dior de la Photographie pour Jeunes Talents 2017, et celle intitulée « Love Ren Hang », du photographe chinois Ren Hang, décédé il y a deux ans et dont l’œuvre censurée en Chine s’intéresse au nu et à la fantaisie des corps. 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com