×
5 299
Fashion Jobs
COURIR
Responsable Projets CRM - Paris - CDI - F/H
CDI · PARIS
CELIO
Chef de Projet Contenus Web H/F
CDI · SAINT-OUEN
BOUCHERON S.A.S.
Boucheron – CDI Contrôleur(Euse) de Gestion Sociale ww F/H
CDI · PARIS
GROUPE ARMAND THIERY
Acheteur Produits à Façon H/F
CDI · LEVALLOIS-PERRET
TOMMY HILFIGER
Sales Manager (M/F/X) - Tommy Hilfiger & Calvin Klein - Printemps Cagnes-Sur-Mer- CDI 35h
CDI · CAGNES-SUR-MER
PVH CORP.
Sales Manager (M/F/X) - Tommy Hilfiger - Talange - CDI 35h
CDI · TALANGE
SINTEL RECRUTEMENT
Chauffeur Livreur /Manutentionnaire PAP
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Intendant Services Généraux
CDI · PARIS
CONFIDENTIEL
Chef de Produits Senior (H/F)
CDI · GONESSE
CITY ONE
Chef Hote Pour Production Audiovisuelle (H/F) -CDI- 35h
CDI · PARIS
CONFIDENTIEL
CDI Responsable Régional - Centre (H/F)
CDI · TOURS
CALZEDONIA SIEGE
Chargé(e) Administration du Personnel et Paie - CDI - Paris
CDI · PARIS
AMERICAN VINTAGE
Chef de Projet Amoa E-Commerce (H/F)
CDI · SIGNES
REVLON
Chef de Produit Senior Personal Care H/F
CDI · PARIS
STRIDE-UP
SEA / Social Ads Acquisition Manager - Mode
CDI · PARIS
INTIMISSIMI
Animateur Régional Des Ventes H/F - Paris
CDI · PARIS
BLUE BOX
Responsable Approvisionnement Retail H/F
CDI · L'UNION
BLUE BOX
Responsable Paie H/F
CDI · L'UNION
TEDDY SMITH
Directeur Comptable H/F
CDI · L'UNION
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Annemasse
CDI · ANNEMASSE
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Marseille Les Terrasses du Port
CDI · MARSEILLE
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Marseille Saint Ferréol
CDI · MARSEILLE
Publié le
15 mars 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La politique "zéro Covid"en Chine peut-elle freiner la reprise de l'industrie textile?

Publié le
15 mars 2022

La Chine tousse, et toute la filière textile retient son souffle. A l'heure d'un rebond épidémique local, la politique du "zéro Covid" consistant à confiner de larges territoires dès l'émergence de nouveaux cas ne fait plus l'unanimité et fait craindre aux industriels de voir du jour au lendemain leurs productions ralenties, comme actuellement dans les régions textiles de Shenzhen et Shanghai.


Shutterstock


Au nord de Hong Kong, la province du Guangdong a vu 17 millions de personnes être confinées en raison de 66 cas confirmés. Une information qui a fait frémir les donneurs d'ordres internationaux, la province ayant peu à peu concentré un vaste nombre d'industries du textile-habillement travaillant à l'export. Au début de la crise, pas moins de 28.276 entreprises textiles locales exportaient leurs productions. Un poids qui a d'ailleurs récemment poussé les grands salons internationaux du textile-habillement à se tourner vers la capitale locale de Shenzhen, qu'il s'agisse du français Première Vision ou des grands salons chinois Intertextile et Chic, qui y ont décliné leur rendez-vous principal de Shanghai.

Shanghai génère également des inquiétudes chez les clients de l'industrie chinoise. La métropole chinoise la plus peuplée a elle aussi vu de larges pans de son territoire confinés ces derniers jours. Or la ville est au cœur d'un autre bastion du textile-habillement. La province du Jiangsu, au nord, et celle du Zhejiang, au sud, compteraient respectivement près de 13.600 et 12.300 entreprises textiles exportatrices, selon les statistiques de la filière.

Pour l'heure, le Shandong, quatrième province exportatrice de textile, échapperait aux mesures de reconfinement.

"Nous sommes en capacité de produire tout en respectant les mesures sanitaires, mais ces confinements soudains risquent de faire peur à nos clients", confie à FashionNetwork.com le représentant d'un fabricant de chaussures du Jiangsu. Qui pointe par ailleurs ses craintes pour la consommation locale du fait des fermetures de centres commerciaux et de consommateurs ayant moins l'esprit au shopping. "Depuis quelques jours, les clients nous contactent, car ils sont inquiets. Cette solution (du "zéro Covid", ndlr) est certainement efficace, mais il ne faudrait pas que l'on perde les commandes qu'on vient de retrouver".

La crainte est pour la filière chinoise de voir se rompre la dynamique engagée en 2021, la Chine ayant sur l'exercice dopé de 24% ses exportations d'habillement, et affiché une progression de 16% par rapport à ses niveaux d'avant-crise. Du côté des donneurs d'ordres, qui doivent faire face à la crise persistante du fret maritime et à flambée du coût du fret aérien suite à l'invasion de l'Ukraine, ce sont des retards additionnels qui sont redoutés.

La fébrilité des donneurs d'ordres est compréhensible, et particulièrement en Europe, où des marques et distributeurs éprouvés par la crise sanitaire se résignent désormais à voir la consommation plombée par le climat de guerre parcourant le Vieux Continent. La Chine reste de très loin le premier fournisseur mondial d'habillement, avec 142 milliards de dollars (129,7 milliards d'euros) de marchandises exportées en 2020, loin devant Vietnam (28 milliards) et Bangladesh (27 milliards), selon l'OMC.

Ce rebond épidémique chinois dessert également les fabricants d'habillement occidentaux, qui se fournissent largement en tissus et autres matériaux auprès de l'empire du Milieu. Avant-crise, la Chine était en tête des fournisseurs en textiles de l'UE, avec pour 11,3 milliards d'euros de matériaux, selon l'Institut français de la mode. Loin, très loin, devant la Turquie (4,8 milliards) et l'Inde (2,7 milliards). Ajoutez à cela la flambée du prix des transports et l'équation se complique encore pour les façonniers du monde entier.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com