×
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
6 mai 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La Prairie fortement impactée par la chute des ventes en travel retail

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
6 mai 2020

Chez La Prairie, les nouvelles ne sont pas bonnes : son propriétaire Beiersdorf a déclaré mardi que les ventes de la griffe étaient largement affectées par la crise du coronavirus et les fermetures de ses distributeurs dans les aéroports.


La Prairie


Le groupe Beiersdorf est aussi à la tête du géant de la cosmétique Nivea, qui semble plutôt bien tirer son épingle du jeu pour l’instant. La Prairie, en revanche, dépend énormément des achats des voyageurs dans les aéroports, tout comme bon nombre de marques de cosmétique, de maquillage ou de parfum de luxe. Évidemment, ce canal souffre particulièrement de la pandémie de Covid-19.

Le trafic aérien de passagers est actuellement pratiquement à l’arrêt. Mais jusqu’à cette année, le travel retail faisait partie des principaux canaux de distribution de la marque. Difficile de savoir quand est-ce que les vols d’agrément pourront reprendre, mais il y a fort à parier que le transport aérien ne revienne pas à la normalité avant un certain temps. Nombreuses sont les sociétés qui en pâtissent : les marques elles-mêmes, mais aussi les boutiques de détail dans les terminaux, les compagnies aériennes proposant des marchandises à bord et les opérateurs d’aéroports, dont une bonne partie des revenus vient des achats des voyageurs.

Les marques haut de gamme et de prestige sont particulièrement susceptibles de voir leurs ventes affectées pendant la pandémie. Mais d’autres labels de Beiersdorf semblent bien mieux tirer leur épingle du jeu.

Au premier trimestre, les ventes totales du groupe ont perdu 3,6 % à 1,91 milliard d’euros. La marque Nivea, toujours distribuée dans bon nombre de supermarchés et de pharmacies, n’a en revanche reculé que de 0,6 %. Eucerin et Aquaphor, deux autres marques du groupe qui adoptent un positionnement plus pharmaceutique, voient leurs ventes grimper d’un solide 11,5 %. Le département santé du groupe, qui produit notamment les pansements Hansaplast, gagne quant à lui 10,1 %.

Au total, les ventes de Beiersdorf baissent de 5,7 % en Europe et de 6,7 % en Afrique/Asie/Australie, mais progressent de 8,7 % sur le continent américain.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com