×
Publicités
Par
AFP
Publié le
25 sept. 2007
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La publicité choc de Toscani contre l'anorexie crée la polémique en Italie

Par
AFP
Publié le
25 sept. 2007

ROME, 25 sept 2007 (AFP) - La campagne de publicité contre l'anorexie réalisée par le photographe Oliviero Toscani, qui montre le corps nu et décharné d'une jeune fille, a créé la polémique en Italie en pleine semaine de la mode de Milan.


Publicité contre l'anorexie d'Oliviero Toscani

"Bravo à Oliviero Toscani, sa campagne est très efficace", a lancé mardi 25 septmbre la ministre aux Affaires européennes Emma Bonino, tandis que la ministre de la santé Livia Turco a déclaré "apprécier et soutenir" le photographe, célèbre pour ses campagnes coup de poing de la marque Benetton.

Des médecins et des responsables associatifs se sont cependant élevés contre la campagne, publiée sur une double page dans la presse et affichée sur des panneaux géants dans les villes italiennes.

La campagne, parrainée par la marque de vêtements italiens "No-l-ita", "revient à faire de la publicité sur le dos des malades", a estimé Emilia Costa, directrice d'un centre pour les troubles alimentaires à Rome, citée par l'agence Ansa.

"On ne peut pas prévoir quel effet aura cette publicité", a jugé Fabrizio Jacoangeli, chercheur en endocrinologie, estimant qu'elle risquait, en plaçant une malade sous les projecteurs, de susciter une "compétition" entre anorexiques pour lui ressembler.

Des grands couturiers italiens ont de leur côté bien accueilli la publicité, en prenant soin de souligner que l'univers de la mode ne pouvait pas être tenu pour responsable de cette maladie.

"Finalement quelqu'un dit la vérité, c'est à dire que (l'anorexie) n'est pas le problème de la mode mais un problème psychiatrique", ont estimé depuis Milan Domenico Dolce et Stefano Gabbana.

"Je crois que ces campagnes, avec des images aussi dures et crues sont justes et opportunes", a déclaré Giorgio Armani à la fin de son défilé à Milan.

Fin 2006, le gouvernement italien, la Fédération de la mode italienne et l'association Alta Moda - qui regroupe les couturiers de la péninsule présentant leurs collections à Rome et Milan - ont adopté un "Manifeste anti-anorexie" destiné à "remettre en avant un modèle de beauté sain, solaire, généreux, méditerranéen".

Mardi, la modèle française photographiée par Toscani, Isabelle Caro, a expliqué avoir voulu alerter les jeunes filles sur le danger mortel de la maigreur.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.