×
Publicités
Publié le
8 déc. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La reprise de Camaïeu par la FIB approuvée par l’Autorité de la concurrence

Publié le
8 déc. 2020

Décidée en août par le tribunal de commerce de Lille, la reprise de Camaïeu par la Financière Immobilière Bordelaise se voit aujourd’hui validée par l’Autorité de la concurrence. Cette dernière avait accordé cet été, à titre exceptionnel, une dérogation permettant au groupe FIB de procéder à la réalisation de l’opération, sans attendre la décision finale, rendue ce 8 décembre.


Facebook/Camaïeu


Ce sont donc bien 511 magasins de l’enseigne nordiste qui tombent dans l’escarcelle de la FIB, spécialiste de l’immobilier commercial et active également dans le domaine du vin et de l’hôtellerie. Ce groupe mené par l’homme d’affaires Michel Ohayon a déjà un pied dans la distribution textile puisqu’il pilote en franchise 22 magasins Galeries Lafayette en province depuis 2018. Il est également présent dans le secteur du jouet via la société Ludendo Entreprises SAS et ses filiales (La Grande Récré, Jouetland notamment), qui totalisent 175 magasins.

"L’Autorité a notamment examiné si l’acquisition par FIB d’une autre enseigne active dans le prêt-à-porter féminin (Camaïeu) était de nature à restreindre la concurrence sur les marchés de la distribution au détail de vêtements et de chaussures de moyenne gamme pour femmes, en particulier dans les zones de chalandise dans lesquelles les magasins des parties sont présents simultanément", précise-t-elle dans un communiqué, avant d’affirmer que dans ces zones, les consommateurs continueront à bénéficier d'offres alternatives aux marques des parties, équivalentes en termes de prix et de positionnement commercial.

Dans ce dossier de reprise, qui faisait face à une offre émanant de la direction de Camaïeu, la Financière Immobilière Bordelaise a donc acquis 511 magasins sur les 634 unités qui composaient le parc de la chaîne, et conservé 2.619 de ses 3.100 emplois. Pour mener la relance de Camaïeu, un nouveau PDG a été nommé en la personne de Wilhelm Hubner (ex-DG d’Auchan Retail).

Le dirigeant et ses équipes se donnent deux ans pour remettre à l’équilibre l’entreprise de mode féminine, qui avait généré 570 millions d’euros de ventes sur son dernier exercice. Les leviers envisagés? Dynamiser les ventes en ligne, avoir recours au proche import, ou encore installer des corners Camaïeu au sein des Galeries Lafayette qu’exploite la FIB.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com