×
6 269
Fashion Jobs
Publicités
Par
Reuters
Publié le
21 janv. 2009
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La robe jaune de Michelle Obama fait débat

Par
Reuters
Publié le
21 janv. 2009

Michelle Obama a officiellement pris sa place sur la scène internationale mardi 20 janvier dans une robe fourreau or qui n'a pas fini de faire jaser dans les milieux de la mode.


Photo : Reuters

La nouvelle First Lady, qui est âgée de 45 ans, a choisi une styliste d'origine cubaine, Isabel Toledo, pour cette robe et le manteau en brocard assorti qu'elle a portés lors de la cérémonie d'investiture.

De l'avis de beaucoup, Michelle Obama, une ancienne avocate, a insufflé élégance et jeunesse à la fonction de première dame en mêlant habilement des chaînes de prêt-à-porter comme Gap et J. Crew avec des créateurs pointus comme les Chicagoens Mario Pinto et Narciso Rodriguez.

Jugée initialement un peu trop distante, elle a fini par convaincre en apparaissant en juin dernier dans une robe noire et blanche à 148 dollars pour une émission de télévision populaire, "The View", que toutes les Américaines se sont arrachée dès le lendemain.

Pour l'investiture, le choix de la couleur or tranche avec les tons rouges, blancs ou bleus souvent adoptés dans les grandes occasions par les femmes politiques américaines.

Le jaune est considéré dans de nombreuses parties du monde comme un symbole d'espoir et de confiance, assurent les experts.

Isabel Toledo, qui travaille à New York, confirme avoir voulu une "couleur très optimiste, qui a du soleil". "Je voulais qu'elle se sente charmée, et que de cette manière, elle puisse charmer tout le monde", a-t-elle dit mardi à la critique de mode du New York Times Cathy Horyn.

Mais le choix de Michelle Obama ne fait pas l'unanimité. Un sondage sur internet réalisé par le magazine people US Weekly montre que 55 % des lecteurs l'ont détesté, quand 44 % l'ont adoré.

Bonnie Fuller, ancienne rédactrice en chef du magazine Glamour, reconnaît un choix audacieux mais s'interroge sur son blog: "Se promène-t-elle en tissu d'ameublement?"

En l'absence d'indice sur les habits que la First Lady devait porter lors des bals du soir, les chroniqueurs en avaient été réduits à spéculer, pariant qu'en ces temps de crise, elle éviterait trop de tape-à-l'œil ou de frivolité.

Mais la mode est exigeante et en pleine crise pétrolière, Rosalynn Carter, l'épouse de Jimmy Carter, avait été critiquée pour avoir revêtu une robe trop quelconque, qu'elle avait en outre déjà portée, lors du bal inaugural de la Maison blanche. Quatre ans plus tard à l'inverse, Nancy Reagan avait été jugée "trop Hollywood" avec sa robe fourreau blanche très onéreuse.

Booth Moore, critique de mode au Los Angeles Times, voit cependant mal la nouvelle première dame opter pour l'option Rosalynn Carter.

"Pour un soir au moins, nous voulons une First Lady plus éblouissante que le reste d'entre nous. Jusqu'ici, le secret du succès vestimentaire de Michelle Obama est qu'elle a su garder l'équilibre entre les deux. Espérons que cela continuera."

Michelle Obama a finalement choisi une création - blanche - d'un autre styliste américain, d'origine taiwanaise cette fois, Jason Wu, âgé de 26 ans, dont les robes peuvent atteindre jusqu'à 6 000 dollars.

© Thomson Reuters 2021 All rights reserved.