×
5 358
Fashion Jobs
Traduit par
Marguerite Capelle
Publié le
4 juil. 2022
Temps de lecture
5 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La saison Haute Couture Paris s’ouvre avec trois défilés de prêt-à-porter et une garden party

Traduit par
Marguerite Capelle
Publié le
4 juil. 2022

La semaine de Haute Couture parisienne commence officiellement ce lundi matin, mais les marques chic aiment surfer son sillage, comme l’ont fait Paco Rabanne, Patou et Alaïa, avec trois défilés très réussis présentés dimanche soir.

Il s’agissait à chaque fois de prêt-à-porter: pointu, élégiaque ou puissant. Et les trois collections dégageaient le panache plein d’assurance qu’on ne trouve qu’à Paris. Tout comme la garden party ultra stylée organisée dimanche par Delvaux, au cœur du Palais Royal. Les invités buvaient champagne et Gin Bash (le cocktail mode de l’année) en contemplant le coucher de soleil dans ce célèbre jardin, où se situe le magasin phare parisien de la classieuse griffe de sacs à main, originaire de Belgique.

Paco Rabanne



Mais les festivités du jour ont démarré dès 17h00, au Palais de Tokyo, avec une démonstration enthousiasmante de la part de Paco Rabanne. Les mannequins défilaient en bottes de guerrières cyber-punk, ornées de perles, chaines et diverses chutes luxueuses, sur un podium grillagé surélevé assemblé au moyen d’un échafaudage.


Paris Couture Automne/Hiver 2023 - Paco Rabbane

 
"C’est la riposte féministe !", expliquait le créateur de la marque, Julien Dossena, dans la foulée de cette vision noire mais argentée, première collection majeure de la capitale de la mode à évoquer l’invasion russe en Ukraine. La plupart des tops arboraient un foulard de babouchka – beaucoup étaient cloutés, ornés d’œillets, ou en résille métallique. Un croisement entre la reine Elizabeth et un assassin de film noir, nouveau fétiche disruptif.

L’invitation de Julien Dossena était en caoutchouc latex noir, et ses looks les plus osés étaient ces robes du soir expressionnistes abstraites en latex liquide, qui parvenaient à être chaotiques et mélodiques à la fois. Rien de délicat dans ces tenues ! Il mêle robe Marilyn et finitions funky. Et taille de courtes robes cocktail, mixant latex, résille métallique et dentelle.

Des jupes en mesh à demi-transparentes, toutes rebrodées de perles ultra réfléchissantes, et des trenchs cintrés par des ceintures militaires argentées. Chez Paco Rabanne, on aime toujours explorer les matières, mais en les remettant au goût du jour, et cette collection en était un excellent exemple.

Beaucoup d’ensembles paraissaient ultra brillants, comme s’ils venaient d’être éclaboussés de soleil, jusqu’à la géniale princesse cyber punk en crinoline courte et funky. Avant la pandémie, le style de Julien Dossena était très science fiction. Ces vêtements ont beaucoup de panache, mais dans le genre dystopique.

"Il y a un peu de chaos, de violence et de rage dans le choix de matériaux. J’essaie de travailler là-dessus. D’abord il y a eu l’Ukraine, et maintenant on a des lois contre l’avortement (aux Etats-Unis). J’ai l’impression que la lutte va être longue, et cette collection offre aux femmes des vêtements dans lesquels se battre. Une sensualité radicale, qui ne s’excuse pas", concluait le créateur français.
 

Patou



Une heure plus tard, à une centaine de mètres de Notre Dame, Guillaume Henry présentait son premier défilé sur podium pour la maison Patou, après cinq ans de formats présentation.

Ce spectacle intimiste était orchestré dans l’hôtel particulier relativement modeste que possède la marque. Patou appartient peut-être à la plus grande corporation du luxe, LVMH, mais la maison est gérée comme une start-up.


Patou Couture Automne/Hiver 2022 - Patou


Le siège est également mitoyen du bureau de l’inspecteur Maigret. Et il y avait une note de mystère dans ces vêtements, en particulier les robes ruchées en taffetas et les chemises de mousquetaires, dont Guillaume Henry a fait un leitmotiv discret depuis son arrivée chez Patou.

Mais il innove surtout avec des cuissardes lacées osées, associées à des mini-jupes plissées et des boléros savamment coupés. C’est bon de voir Guillaume Henry jouer avec des robes cocktail et robes-manteaux beaucoup plus body conscious, dans cette collection aussi impressionnante que cohérente pour ce populaire créateur français.

"Nous aimons prendre notre temps et bien enraciner les choses. Et il est bon de voir que ça porte ses fruits. Maintenant, la prochaine étape, c’est une boutique Patou", commentait Sidney Toledano, président du groupe LVMH Fashion Group, et ultime décisionnaire dans cette nouvelle expérimentation mode.

Alaïa



Pour conclure ce dimanche, une démonstration triomphale de Pieter Mulier, pour sa troisième collection chez Alaïa.

Le défilé était présenté dans la nouvelle enseigne phare de la griffe, ancienne boutique principale de Lanvin, située à l’entrée de la mecque du shopping de la rue du Faubourg Saint-Honoré, en face du plus grand magasin Hermès du monde.


Alaïa Couture collection Automne/Hiver 2022 - FashionNetwork.com


Les tops défilaient autour du site en construction encore brut, vêtues de justaucorps ergonomiques en maille de soie, sur lesquelles des jupes et robes en mousseline étaient drapées ou froncées, ou encore des "dirndls" froufroutants. De nombreux looks étaient parachevés par des nœuds sophistiqués, vus sur des blousons de cuir matelassé ou des jupes en jersey de soie à œillets.

"Je voulais quelque chose de pur, de simple, même si en réalité la structure ne l’est pas du tout", expliquait le créateur en coulisses. Interrogés sur tous ces nœuds, il répond: "J’ai toujours voulu travailler le drapé, sur mon poste précédent, mais je ne pouvais pas. Mais cet atelier est très doué pour ça, alors j’ai pu draper du cuir, de la toile. Pour moi, il est avant tout question d’empowerment", souriait-il.

Comme avec ces super blousons bombers en denim découpé au laser, surmontés d’une dizaine de rangs de perles brutes et colliers de nacre: du pur Alaïa, comme l’essentiel de cette collection, tant elle était cohérente avec l’ADN de la marque.

Les chaussures de Pieter Mulier aussi étaient exceptionnelles. Des talons en plexiglas taillés comme des bracelets électroniques pour prisonnière assignée à résidence, ou encore d’autres copiant des jambes dignes d’un top model. Les mêmes formes servaient d’anneaux aux poignets de manteaux oversized, dans ce que le créateur a baptisé "architecture moderne".

Moderne, comme la mode ce dimanche à Paris qui, avant même le premier look de Haute Couture, semble soudain déborder d’idées neuves.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com