×
Publicités
Par
AFP
Publié le
15 sept. 2007
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La Semaine de la mode de Londres ouvre sous le glamour du soleil américain

Par
AFP
Publié le
15 sept. 2007

LONDRES, 15 sept 2007 (AFP) - Soleil américain, glamour et atmosphère futuriste ont inspiré les créateurs qui ont ouvert samedi la Semaine de la mode de Londres au cours de laquelle plus de cinquante stylistes vont présenter jusqu'à jeudi leur collection printemps-été 2008.


Création de Caroline Charles le 15 septembre 2007 lors de la fashion week londonnienne - Photo : Leon Neal/AFP

Pour l'Irlandais Paul Costelloe, qui a ouvert la marche, la tendance s'inspire d'une "femme très forte et dominante, athlétique, indépendante et courageuse, qui n'a pas besoin des hommes", a-t-il expliqué à l'AFP après sa présentation.

Le tout avec des lignes "très soignées, très bien coupées", a appuyé la styliste Caroline Charles. Même opinion sur la tendance estivale 2008, les deux stylistes partageant également la même inspiration : le sud des Etats-Unis, côte Est pour lui, côte Ouest pour elle.


Création de Caroline Charles le 15 septembre 2007 lors de la fashion week londonnienne - Photo : Leon Neal/AFP

"J'ai baptisé ma collection Elizabeth Taylor rencontre Helmut Newton", le célèbre photographe des stars, a expliqué Paul Costelloe qui a puisé dans ses archives pour raviver le look qui a fait son succès, des coupes structurées, en incorporant beaucoup de volume, des superpositions de formes et de matières.

"C'est moderne mais classique, c'est super chic et complètement sexy", a-t-il relevé. Il n'a pas hésité à semer dans sa palette à dominante écru, un orange lumineux et de grosses fleurs colorées. "Les fleurs, cela donne une ambiance Miami", a-t-il expliqué.

Ambiance californienne chez Caroline Charles qui s'est "inspirée des temps passés, du glamour, des Etats-Unis" pour une collection en plusieurs thèmes comme "Palm Springs" et ses voilages ivoire et noir et un air de Fifties, "Sunday Best" avec pantalons blancs et amples et tuniques fluides.


Création de Caroline Charles le 15 septembre 2007 lors de la fashion week londonnienne - Photo : Leon Neal/AFP

Pour le soir, c'est direction Las Vegas avec paillettes et strass sur de longues robes qui virevoltent juste avant un final inattendu : deux mariées ferment le défilé côte à côte.

Après le glamour, les collections ont entraîné les aficionados au théâtre comme Ashley Isham qui, après des draperies hyper-structurées, a offert un feu d'artifice de couleurs et de matières futuristes pour "repousser les limites conventionnelles".


Création de Ben de Lisi le 15 septembre 2007 lors de la fashion week londonnienne - Photo : Leon Neal/AFP

A côté des teintes traditionnelles de noir, blanc, ivoire ou bleu, les créateurs ont osé les couleurs électriques notamment le orange, le pourpre et le roug qui se retrouve dans les collections d'Ashley Isham, Ben de Lisi et Paul Costelloe.

Plus casual et plus neutre, le styliste turc Bora Aksu a entrecroisé et enrubanné les matières, donnant une impression de patchwork improvisé, de conception à la va-vite accentuée par des cordons dénoués et des entrelacs.


Création de Ben de Lisi le 15 septembre 2007 lors de la fashion week londonnienne - Photo : Leon Neal/AFP

La Semaine de la mode se déroule jusqu'à jeudi 20 septembre avec plus de cinquante défilés dans le programme officiel. Innovation pour cette édition, les jeunes filles de moins de seize ans sont bannies des défilés comme recommandé par un rapport publié vendredi 14 septembre sur la santé des mannequins.

Le British Fashion Council avait lancé cette étude après la polémique sur la maigreur des mannequins à la suite de la mort fin 2006 de plusieurs jeunes filles qui ne s'alimentaient pratiquement plus.

Ce rapport, élaboré par des experts du secteur, a émis quatorze recommandations dont l'obligation de présenter un certificat médical de bonne santé à partir de septembre 2008, la mise à disposition de nourriture saine dans les coulisses et un "environnement sain" (pas de drogue ni de cigarette).

Certaines sont déjà en place : les jeunes filles disposent dorénavant d'un "juice bar" qui propose des jus de fruits et de légumes.

Par Elodie MAZEIN

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.