×
Publicités
Par
AFP
Publié le
18 mars 2014
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La société de la compagne de Mick Jagger était criblée de dettes

Par
AFP
Publié le
18 mars 2014

LONDRES, 18 mars 2014 (AFP) - La maison de la styliste américaine L'Wren Scott, la compagne du chanteur Mick Jagger retrouvée morte à New York lundi, était criblée de dettes, comme l'attestent les comptes de la société basée à Londres.

Mick Jagger et L'Wren Scott en mai 2012 à New York. Photo : AFP.

LS Fashion Limited a enregistré deux années consécutives de déficit: 4,24 millions d'euros (5,9 millions de dollars) en 2012 et 3 millions d'euros (4,1 millions de dollars) en 2011, selon les comptes de l'entreprise arrêtés au 31 décembre 2012.

L'Wren Scott devait présenter en février sa collection à la Fashion Week de Londres, mais le défilé avait été annulé, officiellement pour des retards de production.

L'Wren Scott, ancienne mannequin de 49 ans, était devenue une styliste réputée aux Etats-Unis, dont les créations étaient portées par des stars comme Madonna, Sarah Jessica Parker, Angelina Jolie, Nicole Kidman ou encore Michelle Obama. Sa marque était distribuée dans les boutiques les plus élégantes du monde entier.

En 2010, elle avait collaboré avec la marque de cosmétiques Lancôme, puis, plus récemment, avec la marque américaine grand public chic, Banana Republic.

Son corps a été découvert lundi à son domicile à New York. Selon les médias américains, L'Wren Scott a été retrouvée pendue par un assistant. Elle partageait depuis 2001 la vie de Mick Jagger, le chanteur des Rolling Stones, qui a annulé la tournée du groupe en Australie.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.