Lafuma invite le grand public à venir nettoyer le massif du Mont-Blanc

Cette semaine, les incivilités des touristes voulant gravir le mont Blanc ont été mis en exergue : un rameur a été abandonné sur la route vers le sommet des Alpes. Le Britannique qui a été contraint de laisser son matériel à 4 300 mètres d'altitude du fait de mauvaises conditions climatiques voulait s'adonner à son sport fétiche sur le toit de l'Europe.


L'opération Montagne Responsable se déroule le week-end des 7 et 8 septembre 2019. - Lafuma - Céline Ducrettet

L'anecdote pourrait prêter à sourire. Mais la fréquentation de la voie d'accès au sommet est telle que les autorités ont décidé de la réguler. Quelque 25 000 alpinistes tenteraient l'ascension chaque année... avec forcément une incidence sur l'environnement. C'est dans ce contexte que Lafuma organise ce week-end son opération "Montagne Responsable". Celle-ci consiste en une opération de sensibilisation et de ramassage des déchets avec des éco-randonnées de différents niveaux autour de Chamonix, entre le Plan de l'aiguille et le Brévent, mais aussi sur la mer de glace.

Un hasard du calendrier pour la marque d'outdoor puisqu'il s'agit en fait de la 12ème édition de cette opération menée avec l’association Mountain Rider, la Mairie de Chamonix ou encore le Club alpin français. « Initialement c'était une opération réunissant les salariés, leurs familles et les partenaires de la marque. Nous avons modifié l'an passé la formule en la rendant ouverte au grand public, explique Renaud Menozzi, responsable de la marque Lafuma au sein du Millet Mountain Group. Nous voulions partager ce moment et montrer comment nous pouvons agir collectivement ». Des opérations de sensibilisation, avec des ateliers participatifs, seront ainsi menées dans le centre-ville de Chamonix, en parallèle des actions dans la nature.

Mais quel est l'intérêt de ce type de démarche pour une marque ? « C'est une opération qui nous sort de notre quotidien autour du développement et de la production de nos collections, explique le dirigeant. Cela donne du sens à notre démarche. C'est une traduction des engagements de la marque. Des engagements qui avaient été pris dans les années 90 par Philippe Joffard avec une première collection écoconçue alors que ce n'était pas encore dans l'air du temps. »

Aujourd'hui Lafuma met en avant ses produits "Low Impact", qui utilisent des matériaux plus respectueux de l'environnement (recyclées, biologiques, bio-sourcés...). Sur la collection automne-hiver, quelque 80 % de son offre dispose de ce coup de tampon maison. Et sa direction table sur 100 % d'ici les prochaines saisons, même si sur des produits comme le sac à dos ou la chaussure, l'approche est plus complexe que sur le sac de couchage ou le textile. 

« Nous nous étions fixé des objectifs il y a trois ans, mais le contexte évolue. Nous devons réévaluer nos objectifs. Notre nouvelle offre de chaussures est construite avec 20 composants, là où il faut compter entre 80 et 120 composants habituellement. On parle beaucoup d'innovation matière, mais là c'est un gros travail de conception et nous travaillons pour l'étendre à d'autres catégories. »

L'opération "Montagne Responsable" est donc un amplificateur de ces démarches. Mais Lafuma veut ausso porter ce message tout au long de l'année, via des influenceurs. La marque a constitué son groupe d'"outdoor sentinels", une quinzaine de sportifs, professeurs, artistes, passionnés d'outdoor et de voyages, qui partagent leurs aventures sur les réseaux sociaux et leurs blogs. Une approche qui est internationale puisque ce groupe se compose de Français, d'Allemands, d'Italiens, d'Espagnols et même de personnes habitant à Hong Kong.

Une manière d'étendre l'aura de la marque. Sur son exercice 2018, le pôle de marques Lafuma, Eider et Millet a réalisé un chiffre d'affaires de 101,4 millions d’euros.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Luxe - AccessoiresCampagnes
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER