×
6 307
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
8 juil. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Laine: le collectif Tricolor multiplie les projets structurants pour la filière française

Publié le
8 juil. 2021

Après s'être lancé en 2018 pour poser les bases d'une filière laine française, le collectif Tricolor est aujourd'hui une association Loi 1901. Réunissant marques (Balzac, Saint James, Le Slip Français...), éleveurs, industriels et institutionnels, l'organisation a amorcé en 2021 une série de projets structurants. Allant de la définition de critères de qualité à un état des lieux des impacts environnementaux, en passant par la constitution d'un fonds d'investissement dédié à la filière.


Mode in Town



"On connait encore mal ces laines françaises, or il est important de savoir les comprendre pour pouvoir les transformer, et déterminer le niveau de qualité que l'on peut en attendre", explique Pascal Gautrand, délégué général de Tricolor. "Le plan de structuration de filière nécessite de démontrer que l'on apporte une vraie valeur ajoutée. D'où des actions d'analyse de nos laines pour mieux connaitre notre gisement lainier".

A ce jour, seules 4% de matières premières naturelles, écoresponsables et biodégradables, sont transformées sur le territoire français. Pas moins de 80% des matériaux seraient exportés "en suin" (non-lavé) en vue d'être lavés et transformés ailleurs. L'objectif est donc d'offrir aux éleveurs un autre débouché en transformant localement, d'ici à 2024, quelque 24% des laines issues des élevages ovins. Des transactions qui, via un système de licence qui pourrait s'établir à 3% des montants, permettraient à terme de financer les actions menées par Tricolor.

En attendant, l'association s'est mise en quête de subventions. Après avoir levé un budget de 184.500 euros pour l'année 2021 auprès des parties prenantes, la structure travaille à décrocher une subvention européenne via un projet lainier réunissant l'Est de la France, la Belgique, le Luxembourg et l'Allemagne. A par ailleurs été déposé en juin un appel à projet de structuration de filière, coordonné par FranceAgriMer (établissement des produits de l'agriculture et de la mer), et s'inscrivant dans le cadre du plan France Relance. Les 720.519 euros de subventions qui pourraient en découler seraient alors orientés vers de l'investissement matériel comme immatériel.


Tricolor



Action d'analyse des laines, réalisations de prototypes, amélioration des pratiques d'élevage, mise en place d'outils logistiques spécifiques aux laines, dispositif de valorisation des écoproduits et amélioration des procédés de lavage font ainsi partie des chantiers voulus. En parallèle, le cabinet Deloitte et le spécialiste en ingénierie informatique décisionnelle Belharra vont eux prendre part à un état des lieux des impacts sociaux et environnementaux des filières lainières françaises. Ceci afin d'en tirer des indicateurs de mesure et poser les bases d'un outil digital de traçabilité.

Derrière cette cartographie quantitative et qualitative des gisements français, un travail est actuellement mené afin d'identifier quelles utilisations et quels mélanges peuvent offrir les meilleurs débouchés pour la laine française. L'UITH Nord (Union des industries textile-habillement) travaille notamment au développement d'un fil peigné 100% laine, mais également sur un mélange polyamide biodégradable produit en France.


Shutterstock



Parmi les très nombreux autres travaux menés simultanément par les membres de Tricolor figure également avec Tudigo, plateforme de financement participatif, la constitution d'un fonds d'investissement "citoyen et engagé" autour de Tricolor. Une enveloppe allant jusqu'à huit millions d'euros sera destinée à accompagner des projets participants à la valorisation de la laine française. A ceci s'ajoute un travail sur l'image de la filière, via l'élaboration d'une "boite à outils" de communication. Tandis que Tricolor, déjà présent sur le salon Fashion Rendez-vous, prendra part à Made in France Première Vision en septembre.

Mais la filière sera également bien visible du 15 décembre au 18 avril 2022 au travers d'une exposition organisée aux Archives Nationales (Paris IIIe). Baptisée "La Guerre des Moutons", celle-ci reviendra sur la montée en puissance de la laine mérinos en France et dans le monde depuis 1786. Une exposition qui marquera donc le terme d'une année riche en défis pour les différents acteurs de la filière.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com