Lancement de la première marque londonienne de denims selvedge

Londres n'a pas eu d'usine fabriquant de véritables denims de haute qualité depuis plus de 50 ans, et personne n'a jamais confectionné de denim selvedge dans la ville.

Des jeans du Blackhorse Lane Atelier - David Rowswell

Ce n'est plus le cas maintenant, avec le lancement du Blackhorse Lane Atelier et de sa nouvelle marque de denim selvedge, situé à Walthamstow, dans l'est de la capitale britannique. La griffe a été fondée par Han Ates, un ancien de la confection et du textile dans l'East London, et par le créateur Toby Clark.

Son objectif est "de remettre en cause l'approche aujourd'hui courante des profits à court terme, de la gratification instantanée et du jetable, en mettant en oeuvre un modèle d'activité plus durable, éthique et transparent", selon la marque elle-même.

Les jeans sont donc fabriqués localement en utilisant des tissus denim selvedge et bio originaires d'Europe et du Japon. L'atelier fait aussi pousser son propre indigo japonais pour la teinture du tissu.

Les jeans, qui bénéficient d'une garantie de réparation gratuite à vie, sont maintenant disponibles en ligne ainsi qu'à l'atelier, ainsi que dans le magasin culte de l'East London, Labour & Wait.

Ce lancement intervient alors même que les consommateurs britanniques sont de plus en plus enclins à acheter des produits anglais, et que le pays cherche à faire revivre ses racines manufacturières.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

DenimIndustrie
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER