×
Publicités
Publié le
17 oct. 2022
Temps de lecture
5 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Lanvin Group voit ses ventes bondir au premier semestre

Publié le
17 oct. 2022

Le groupe Lanvin a annoncé lundi que son chiffre d'affaires avait augmenté de 73% pour atteindre 202 millions d'euros au premier semestre. Ces taux de croissance importants sont portés par la marque phare Lanvin qui a enregistré une progression de 117% de ses ventes globales et une hausse de 260% de ses ventes en wholesale.


Lanvin - Spring-Summer2023 - Womenswear - Paris - © PixelFormula



La société - qui possède Lanvin, Wolford, Sergio Rossi, St John Knits et Caruso - a déclaré que cela soulignait le "succès d'une meilleure stratégie de produits et de merchandising, avec un attrait renouvelé pour la marque".

Le groupe est sur la bonne voie pour atteindre des "résultats positifs pour 2022" et la PDG Joann Cheng a déclaré que la dynamique "continue de se développer dans toutes les marques, sur tous les marchés et dans tous les canaux de vente ".

La forte hausse du chiffre d'affaires est due à une "croissance exceptionnelle en Europe et en Amérique du Nord", respectivement en hausse de 91% et 58% par rapport à l'année précédente. Cela témoigne de la solidité des fondations du groupe sur le territoire de ses cinq marques et du succès de ses stratégies de croissance mondiale.

Et même avec l'impact des restrictions Covid-19 en Grande Chine pendant une grande partie de la période, les ventes sur le marché ont augmenté de 32%, tandis que les ventes dans le reste de l'Asie ont augmenté de 194% "car les marques ont continué à pénétrer de nouveaux marchés à fort potentiel".

Lanvin engage une bonne dynamique



Comme mentionné, les ventes de la marque Lanvin ont plus que doublé, atteignant 64 millions d'euros "car elle a continué à accroître la notoriété de sa marque. La marque a notamment renouvelé sa stratégie globale en matière de produits et de merchandising, en se concentrant de plus en plus sur la maroquinerie et les chaussures, et a réalisé d'importantes améliorations dans la satisfaction des clients". 

L'Europe et l'Amérique du Nord ont été les "marchés les plus performants" avec des augmentations de 201% et 235% du chiffre d'affaires. La vente en gros a également progressé. La société poursuit ses stratégies de croissance pour ses différentes marques, Lanvin ayant "entrepris une réinitialisation réussie de la marque, ancrée dans son héritage de la couture française. La maison a élargi sa stratégie et son assortiment de produits pour construire une gamme complète de produits pour femmes et hommes, qui a été bien accueillie lors du récent défilé de mode à Paris. La deuxième collection capsule en édition limitée de la marque avec la marque de streetwear Gallery Department, basée à Los Angeles, a également été très bien accueillie, attirant une génération plus jeune de nouveaux clients". 

Wolford a enregistré un chiffre d'affaires de 54 millions d'euros, en hausse de 29%, avec une croissance des ventes répartie sur presque toutes les régions géographiques et tous les canaux de distribution, notamment une augmentation de 46 % de son canal de vente au détail, avec une croissance de 48% pour le marché nord-américain et de 28% pour la région Europe Moyen-Orient-Afrique. Si l'on exclut les activités de licence, la croissance du chiffre d'affaires à périmètre constant est supérieure à 40%. Wolford s'est lancée dans des collaborations avec des marques telles que le label italien de streetwear GCDS et la marque française Mugler, ce qui lui a permis d'atteindre de nouveaux groupes de clients et de renforcer la notoriété de la marque. De plus, la collection athleisure de The W a progressé de 22% et a représenté 23% des ventes saisonnières au premier semestre 2022.

Parallèlement, Sergio Rossi a lancé deux collections capsules exclusives, la première portant le nom de sa nouvelle directrice artistique Evangelie Smyrniotaki, et la seconde, baptisée Jelly special collection, toutes deux "bien accueillies par le marché".

Ouvertures de magasins



La groupe a ajouté que les ventes globales en direct ont augmenté de 66%, grâce à l'ouverture de magasins tels que les nouveaux magasins de Lanvin à des endroits stratégiques en Chine continentale et à Hong Kong, ainsi que le nouveau magasin phare de Wolford à Paris, rue Saint Honoré, d'autres ouvertures étant prévues avant la fin de l'année.

Le développement du commerce électronique a également contribué à l'expansion de DTC, avec notamment la présence de Lanvin sur les plateformes de commerce électronique chinoises JD.com et RED Mall. Sergio Rossi est devenu la première marque à avoir réussi la transition vers une nouvelle plateforme numérique basée sur les technologies de Shopify en Amérique du Nord, et Lanvin devrait faire de même dans le courant de l'année. 

Dans le même temps, outre le bond de Lanvin, les ventes en gros à l'échelle du groupe ont augmenté de 89 % "grâce à des propositions de marques renouvelées, des offres élargies et un marketing très efficace ". 

Un nouvel investisseur



En dehors des développements spécifiques aux marques, la société a également annoncé que la société sud-coréenne Meritz Securities Co s'est engagée à investir 50 millions de dollars dans un placement privé avant la cotation en bourse du groupe et qu'elle envisage un investissement supplémentaire de 15 millions de dollars. 

Le produit de ces investissements sera utilisé pour soutenir la forte dynamique de croissance du groupe. 

Meritz rejoint les actionnaires existants du groupe, notamment Fosun International Limited, Itochu Corporation, Stella International Limited, Baozun Inc, et Golden A&A. Pour autant le projet d'introduction en Bourse via un SPAC, annoncé au premier semestre 2022, reste à concrétiser. Le groupe Lanvin doit notamment composer avec une situation de difficultés financières de son principal actionnaire, le groupe chinois Fosun International. Celui-ci réduit ces dernières semaines ses participations dans des entreprises cotées afin de faire face à ces difficultés. Ce lundi, le groupe aurait cédé pour 15 milliards de yuans des parts dans la société Nanjing Iron & Steel. Soit quelque 2,1 milliards de dollars qui pourraient permettre au propriétaire du Club Med de combler une partie de ses dettes.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com