Le Prix Woolmark dévoile son jury et ses demi-finalistes

Le Prix Woolmark a réuni cette année un jury composé d’experts de la mode, avec pour mission la mise en place d'un nouveau processus de sélection en ligne. Alors qu’auparavant, pour accéder au célèbre concours international dédié à la jeune création, il fallait être présenté par un comité de sélection, cette année, il suffisait de déposer sa candidature sur le site woolmarkprize.com. Plus de 300 stylistes émergents de 46 pays ont postulé. A l’arrivée, 42 demi-finalistes ont été retenus.


Le jury du concours Woolmark 2018-19 - International Woolmark Prize

Les candidatures en ligne provenant des coins les plus reculés du monde pouvaient faire espérer une réelle ouverture du concours vers de nouveaux horizons. Mais à y regarder de plus près, le jury, composé par Sara Sozzani Maino de Vogue Italy, Jefferson Hack, fondateur de Dazed Media, mais aussi Christine Centenera, du Vogue australien, la styliste Catherine Baba, Tony Liu et Lindsey Schuyler, influenceurs fondateurs du compte « Diet Prada », ou encore les journalistes Gert Jonkers, Christiane Arp et Colin McDowell, semble avoir privilégié un certain pragmatisme.

De nombreux noms sélectionnés pour l’International Woolmark Prize 2018-19 ont déjà été repérés par d’autres prestigieux concours, comme le Prix LVMH ou l’ANDAM, ou sont déjà connus du public à travers une marque active sur le marché. Il est vrai que les candidats doivent compter à leur actif quatre collections vendues au minimum.
 
C’est le cas des deux demi-finalistes français, la marque de prêt-à-porter Gauchère, fondée en 2012 par la styliste d’origine allemande Marie-Christine Statz, passée par la Chambre syndicale de la couture, qui est déjà distribuée chez de nombreux multimarques. Tout comme Victoria Feldman et Tomas Berzins, finalistes au Festival de Hyères en 2013, qui défilent à Paris depuis septembre 2017 avec leur label féminin Victoria/Tomas. A noter aussi la sélection du label suédois CMMN SWDN, qui va débuter sur les podiums parisiens le 19 juin prochain.
 
Autre exemple, sur les 10 demi-finalistes pour la région des Iles britanniques, la plupart évoluent déjà avec un certain succès sur les podiums londoniens, tels que A Cold Wall, Alex Mullins, Daniel W. Fletcher, Edward Crutchley, Liam Hodges, Marta Jakubowski, Nicholas Daley et Richard Malone.
 
En vue des demi-finales, qui se tiendront à Hong Kong le 5 juillet, à Londres le 10 juillet et à New York le 12 juillet, les candidats doivent réaliser une collection capsule en laine Mérinos, qui sera présentée devant le jury chargé de sélectionner 12 finalistes. L'issue du concours, départageant un vainqueur dans la catégorie Femme et un autre dans la catégorie Homme, sera connue début 2019. Comme l’an dernier, sera également attribué un Prix de l’innovation.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

TextileCréation
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER