×
Publicités
Publié le
2 mars 2011
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le Bon Marché accueille le chausseur multimarque de luxe Biondini

Publié le
2 mars 2011

Sans précipitation, mais avec l’œil avisé de celui qui aime les chaussures pour femme, Patrick Melloul, fondateur et PDG de Biondini, développe depuis plus de 20 ans son réseau parisien. Son créneau: "les modèles qui marchent", enfin plutôt ceux qui vont marcher. Car rien de certain lorsqu’il sélectionne les modèles des grands noms de la mode (Yves Saint Laurent, un must, Guiseppe Zanotti, Fendi, Chloé, Alexander McQueen ou encore Valentino pour ne citer que les marques qui caracolent en tête des ventes). N’empêche, avec un choix aguerri de pièces hautes en forme et volume, Biondini a réussi le pari de vendre des chaussures qui coûtent en moyenne 500 euros. Et de multiplier les lieux de vente dans la capitale.

Le Bon Marché, Biondini
Boutique Biondini au 78 avenue des Champs-Elysées

Historiquement, on retrouve Biondini au 78 avenue des Champs-Elysées. En 1985, l’enseigne plante alors ses néons flambant neufs sur les murs avant de racheter son voisin pour agrandir la boutique. Puis toujours sur l’avenue, direction le 26. Récemment encore, deux boutiques se faisaient face mais, désormais, l’une des deux accueille la marque Gianmarco Lorenzi que Biondini distribue en France. Au milieu des années 2000, l’enseigne s’installe aux Galeries Lafayette et entre au passage avec les chaussures Marc by Marc Jacobs dont elle assure la distribution dans le grand magasin parisien. En 2009, à l’occasion de la refonte de l’espace chaussures, Biondini décroche un nouveau stand à l’enseigne, toujours au milieu des marques de luxe et quatre corners: Marc by Marc Jacobs, Giuseppe Zanotti, Ralph Lauren et Stuart Weitzman, quatre marques dont il a la distribution en chaussures aux Galeries Lafayette.

Fin février, Biondini est entré au Bon Marché. A cette occasion, l’enseigne a retrouvé une clientèle qui s’était éloignée des boutiques des Champs-Elysées. Au Bon Marché, la sélection est plus rapprochée, Yves Saint Laurent, Azzedine Alaïa, Gianvito Rossi, Guiseppe Zanotti et enfin Valentino.
Enfin, dernière fenêtre pour Biondini, le site marchand. Approché par l’équipe de Farfetch il y a un an, Patrick Melloul a désormais trouvé ses marques en ligne et son stock adéquat. Cette boutique est également l’occasion pour le PDG de constater sa visibilité à l’international. En 2010, les Etats-Unis ont représenté le premier marché en ligne, suivi de l’Angleterre et de la France. La Chine suit à tâtons. De quoi réveiller les envies d’international, notamment outre-Manche.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com