×
Publicités
Auteur :
Publié le
30 mars 2015
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le Chic atteint un record de fréquentation

Auteur :
Publié le
30 mars 2015

Le Chic, qui a fermé ses portes le 20 mars, peut se targuer d’avoir dépassé de nouveau la barre des 100 000 visiteurs et ce de loin. Les organisateurs du salon de mode et d'accessoires chinois, qui après 22 ans passés à Pékin se déroulait pour la première fois à Shanghai, parlent de 125 000 visiteurs, venus de Chine continentale, mais également de Malaisie, de Myanmar, du Japan, de Taïwan, de Hong Kong et de Corée du Sud. 


En 2014, pour sa dernière à Pékin, la manifestation avait vu sa fréquentation chuter à 90 000 environ. Dapeng Chen, vice-président du China National Garment Association, coorganisateur du salon, a même parlé d’exposants mentionnant qu’il y avait trop de visiteurs. Mais le bond  du visitorat s’explique aussi par le fait que le Chic se déroulait en même temps et au même endroit qu’Intertextile, le salon géant du textile organisé par Messe Frankfurt. Du coup, de nombreux fabricants en ont visiblement profité pour visiter le salon de mode. «  J’ai plus de vingt ans de salons derrière moi et je n’ai jamais vu un salon aussi grand. Tout le monde entre, je dirais même 70 % des visiteurs de ce hall sont des fabricants », commente un exposant français. « La Chine est très vaste et du coup c’est un marché difficile à synthétiser. Par exemple, comment vérifier le nombre de magasins des acheteurs rencontrés », commente-t-on chez Monderer, exposant à TheMicam Shanghai, qui a rejoint le Chic. 

Un nouveau lieu vaste de 400 000 mètres carrés, dont un quart occupé par le Chic, et surtout un lieu encore en travaux… Mais, en revanche, le choix de Shanghai a fait l’unanimité parmi les exposants « La qualité des visiteurs est tout de même meilleure ici. Disons qu’ils sont plus professionnels qu’à Pékin. Dans notre hall, j’estime le bond de la fréquentation à 40 %. En revanche, le lieu manque de services comme l’Internet et la restauration », commente Chen Hangyin de New Mainz et ancien directeur de Bosideng. « Shanghai est sans doute la ville la plus ouverte en termes de mode de la Chine avec une vision jeune », commente Leslie Azzoulai, chez Giorgio & Mario. 

Sans oublier que de nombreux acheteurs visitaient pour la première fois le Chic et les fédérations internationales devaient donc leur expliquer leurs marques en partie. « Cela demande du temps afin que de nouvelles habitudes soient prises. Et en effet, la clientèle de Pékin n’est partiellement pas venue », ajoute Gérard Roudine, consultant pour la Fédération française du prêt à porter féminin.

Restent les grandes interrogations concernant la session d’octobre. Le Chic se tenait jusqu’à présent une seule fois par an et donne pour la première fois rendez-vous pour les collections printemps-été et ce du 13 au 15 octobre prochain. Les organisateurs avaient déjà tenté une manifestation à cette période avec le Chic Young Blood, salon de mode jeune et urbaine, qui n’a pas décollé et a été intégré pour finir au Chic. Réponse donc dans quelques mois. Le Chic y accueillera en plus de TheMicam, Pure Shanghai.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com