×
5 234
Fashion Jobs
JULES
Leader Commerce Normandie (H/F)
CDI · ROUEN
GROUPE IKKS
Traffic Manager E-Commerce(H/F) - CDI
CDI · SAINT-MACAIRE-EN-MAUGES
CHARLESTOWN
Chargé(e) d'Exploitation RH et Planning, CDD ou CDI, Levallois (92)
CDI · LEVALLOIS-PERRET
GALERIES LAFAYETTE
Manager de Vente Weekend Service H/F
CDI · PARIS
PAGE PERSONNEL
Attaché Commercial Lunetterie H/F
CDI · REIMS
PAGE PERSONNEL
Chargé de Développement Commercial H/F
CDI · PARIS
CCLD RECRUTEMENT
Manager Des Ventes Idf H/F
CDI · PARIS
SHOWROOMPRIVE.COM
Chef de Projet Animation Commerciale CRM - H/F
CDI · SAINT-DENIS
SHOWROOMPRIVE.COM
Manager Projets - H/F CDI
CDI · SAINT-DENIS
CACHAREL
Directeur Artistique
CDI · PARIS
A LA SOURCE...
Brand Digital et E-Commerce Manager - Marque de Sport (H/F)
CDI · ANNECY
GROUPE ARMAND THIERY
Assistant à Maîtrise d'Ouvrage
CDI · LEVALLOIS-PERRET
CHANTAL BAUDRON S.A.S.
Responsable Communication H/F
CDI · PARIS
EDEN PARK
Coordinateur Export (H/F)
CDI · PARIS
CHANTAL BAUDRON S.A.S.
Responsable Prescription Nationale H/F
CDI · PARIS
OKAIDI
Directeur Artistique Digital Junior H/F
CDI · ROUBAIX
CHANTAL BAUDRON S.A.S.
Responsable Développement de Collection Maille H/F
CDI · LAVAL
COURIR
Responsable d'Équipe Stock - Vélizy 2 - CDI - f/h
CDI · VÉLIZY-VILLACOUBLAY
HERMES SERVICES GROUPES
Responsable Relation Clients Internes – Accueils et Conciergerie (H/F)
CDI · PANTIN
GALERIES LAFAYETTE
Chargé d'Acquisition-Affiliation et Partenariats H/F
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Chargé d'Acquisition Display & Paid Social H/F
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Chargé d'Acquisition SEA H/F
CDI · PARIS
Publicités

Le Comité Colbert ouvre ses rangs aux sociétés européennes

Publié le
today 30 juin 2011
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le fleuron du luxe français a ouvert ses rangs à ses homologues européens, une première pour l’organisation qui regroupe 75 entreprises du "patrimoine" tricolore. Ainsi, les sociétés allemandes (Leica, photographie et MontBlanc, écriture, horlogerie), de République Tchèque (Moser, verrerie) et hongroise (Herend, porcelaine) ont donc rejoint l'organisation.

Comité Colbert
Fabrication d'une selle Hermès

Impulsé par le Comité Colbert, le rattachement de ces sociétés a été validé par les trois autres associations européennes homologues du Comité Colbert: Fondazione Altagamma (Italie), Walpole (Grande-Bretagne) et le Circulo del Lujo Fortuny (Espagne), créé début juin. D’autres organisations représentatives pourraient voir le jour à terme, notamment en Allemagne où une telle structure n’existe pas.

A l’instar d’autres secteurs d’activité où les organisations nationales se rassemblent à l’échelon européen, l’industrie du luxe veut renforcer sa représentativité devant les instances européennes pour "être le mieux entendu à Bruxelles", a déclaré la déléguée générale du Comité Colbert, Elisabeth Ponsolle des Portes.

A court terme, les professionnels du secteur veulent établir un plan d'action commun à l'échelle européenne qui sera présenté de façon collective aux différentes instances de Bruxelles. Dans les cartons, l'harmonisation des règles juridiques et fiscales afin de faciliter le commerce transfrontalier, augmenter la sécurité du consommateur et sa confiance dans le commerce électronique (70% des maisons du Comité Colbert ont un site marchand). Au renfort de cette stratégie, le constat que 18 des 25 marques leaders sur le marché du luxe sont européennes et que l’Europe détient 68% des parts du marché mondial de l’exportation de biens de qualité, 75% avec la Suisse. A cela d'ajouter que le secteur génère 800 000 emplois directs et indirects en Europe dont 36 000 emplois directs et 128 000 indirects en France (+10% entre 2006 et 2010). Le marché du luxe a plus que doublé entre 1995 et 2010 passant de 77 à 172 milliards d'euros. En France, le chiffre d'affaires des maisons appartenant au Comité Colbert a été multiplié par cinq dans la même période pour atteindre 26 milliards d'euros, a rappelé la déléguée générale.

Parmi les dossiers brûlants figurent encore la défense des règles de la distribution sélective, l'accès à des marchés très protégés comme l'Inde et le Brésil aux barrières douanières très élevées ou encore la volonté d'un dialogue "plus musclé" entre l'UE et la Chine sur la propriété intellectuelle et la lutte contre la contrefaçon.


Emilie-Alice Fabrizi (avec l'AFP)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com