×
5 606
Fashion Jobs
GROUPE PRINTEMPS
Pompier Printemps Haussmann H/F
CDI · PARIS
HAYS FRANCE
Technico-Commercial B2B H/F
CDI · LYON
MAJE
Responsable Retail Marketing H/F
CDI · PARIS
YVES SAINT LAURENT SAS
Saint Laurent Acheteur Senior Expert Retail Opex & Capex H/F
CDI · PARIS
GROUPE IKKS
International Traffic Manager - SEA Sma - CDI (H/F)
CDI · PARIS
GROUPE IKKS
International Traffic Manager - SEA Sma - CDI (H/F)
CDI · PARIS
GROUPE IKKS
International Traffic Manager - SEA Sma - CDI (H/F)
CDI · SÈVREMOINE
CELIO
Responsable Compensation &Amp; Benefits H/F
CDI · SAINT-OUEN
EDEN PARK
Chargé(e) de Marketing Opérationnel et Communication Événementielle (H/F)
CDI · PARIS
EDEN PARK
Chargé(e) de Marketing Opérationnel et Communication Événementielle (H/F)
CDI · PARIS
GOYARD
Coordinateur Retail Europe H/F
CDI · PARIS
LOUISE MISHA
Chef de Projet E-Commerce et CRM
CDI · PARIS
AXENTIA
Directeur.Trice du Recrutement
CDI · LEVALLOIS-PERRET
LA MAISON GOOSSENS
Chef de Projet Industrialisation / Production – CDI - H/F
CDI · PARIS
FURSAC
Directeur.Rice Regional.e - CDI H/F
CDI · PARIS
SMCP
Responsable Affaires Réglementaires & Qualité H/F
CDI · PARIS
ERAM
Coordinateur E-Commerce H/F
CDI · MONTREVAULT-SUR-ÈVRE
GROUPE IKKS
International Traffic Manager - SEA Sma - CDI (H/F)
CDI · SÈVREMOINE
SCHOOL RAG
Commercial Prêt-À-Porter Femme Paris - Ile de France - Nord (H/F)
CDI · PARIS
ALEXEIN CONSEIL
Responsable Marketing
CDI · PARIS
MUSTELA
un(e) Juriste & Dpo
CDI · PARIS
BALENCIAGA S.A.S.
Balenciaga – Juriste Droit Des Affaires et Droit Des Contrats (f/h)
CDI · PARIS
Publié le
1 déc. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le Conseil du Commerce de France liste les mesures qu'il va défendre aux Assises du Commerce

Publié le
1 déc. 2021

Les organismes représentant les commerçants se succèdent à la tribune pour faire part de leurs attentes face au rendez-vous des Assises du Commerce qui débute le 1er décembre à Bercy. Place aux recommandations du Conseil du Commerce de France (CdCF) qui réunit plus une trentaine de fédérations dont Procos, la Fédération Nationale de l'Habillement ou l'Union Sport et Cycle. Un socle commun de 16 mesures émerge, avec l'objectif de proposer "des solutions concrètes pour accompagner le commerce sur la voie de la transition numérique et environnementale".


Shutterstock

 
Le CdCF a réparti ses propositions selon les quatre thèmes des ateliers des Assises. Pour le premier, qui aborde les nouveaux modes de consommation, il préconise la création d'un livret d'épargne "transformation numérique des entreprises" sur le modèle du Livret développement durable (LDD), mais aussi le développement de diagnostics numériques des commerces. Ou encore la libéralisation de l'ouverture des magasins le dimanche et en soirée, "sous réserve d'accord social fixant les contreparties accordées aux salariés".
 
Le deuxième sujet concerne le commerce dans les territoires. Les fédérations demandent le déploiement massif des managers de centre-ville, la facilitation des changements de destination des locaux commerciaux, le soutien aux projets de restructuration à mètres carrés constants, l'incitation à la réutilisation de friches et l'aide à la transformation de surfaces commerciales obsolètes grâce à une prime à la conversion.

L'équité et la compétitivité entre acteurs s'impose comme le troisième thème. Pour rendre le commerce français plus compétitif, le collectif réclame la réduction du poids des impôts de production, mais aussi un crédit d'impôt ou sur-amortissement pour pouvoir investir sur les plans numériques, logistiques et écoresponsables.
 
Pour l'ultime table-ronde, qui se concentre sur l'emploi dans le commerce, le CdCF espère la prolongation de l'aide exceptionnelle du plan "un jeune, une solution" (apprentissage et alternance). Une aide pour financer les formations des employés est aussi demandée, tout comme l'organisation d'une campagne de communication pour "faire la promotion de nos emplois et revaloriser nos métiers".
 
En parallèle de ces vœux communs, certaines fédérations ont fait part de souhaits supplémentaires correspondant davantage à leur typologie (petits commerçants ou réseaux…) ou leur secteur d'activité. Procos et l'Alliance du Commerce ont ainsi pris la parole il y a quelques jours pour dessiner plus précisément les expectations des enseignes, tandis que la FNH vient de communiquer d'autres mesures qui satisferaient les commerçants indépendants de la mode.
 
Elle cite par exemple la redéfinition "de soldes raisonnés qui soient plus en lien avec la saisonnalité et la fixation d’un juste prix de référence pour uniformiser et moraliser le montant des rabais affiché pendant les promotions et les soldes". Mais aussi le rééchelonnement sur un temps long (10 à 12 ans) de la 'dette Covid' et la création d'un fonds pour aider à l'installation des primo-commerçants ou à la reprise d'entreprise pour les jeunes commerçants. La cession du fonds de commerce lors de la retraite est en effet de plus en plus problématique en France depuis la crise, comme le précisait une récente étude publiée par Altarès.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com