×
Publié le
7 févr. 2019
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le Coq Sportif anticipe une croissance de ses ventes de 3 à 5 % en 2018

Publié le
7 févr. 2019

Bien qu'impacté, comme nombre de marques, par l’été prolongé et le mouvement des « gilets jaunes », Le Coq Sportif devrait signer un exercice 2018 en progression côté ventes et côté marge, confirmant et accentuant son retour à la rentabilité constaté en 2017. La marque sport et lifestyle détenue par la holding suisse Airesis anticipe un chiffre d’affaires compris entre 121 et 123 millions d’euros pour l’année écoulée, soit une hausse de 3 à 5 %.


La marque tricolore avait accompagné la naissance du XV de France de rugby depuis les années 1930 jusqu’en 1975, puis de 1980 à 1986 - Le Coq Sportif/Facebook


Son Ebitda devrait s’élever entre 4,5 et 5,5 millions d’euros, soit une belle amélioration par rapport à l’an dernier où il s’était fixé à 3,8 millions (soit une progression de 18 à 43 %). La marge brute atteindra quant à elle 48 à 50 % (contre 45 % en 2017).

L’entreprise née dans l’Aube en 1882 affirme néanmoins avoir été affectée par un facteur météorologique, à savoir un automne très doux qui a limité les ventes de vêtements d’hiver, mais aussi par le mouvement des gilets jaunes en fin d’année. Ce dernier aurait infligé à la marque un manque à gagner de 3 à 4 millions d’euros.  

Concernant les catégories de produits, « l'activité textile a poursuivi une croissance soutenue et l'efficacité s'est améliorée, ce qui a permis une meilleure rentabilité », pointe Airesis. « De plus, le partenariat avec la Fédération Française de Rugby devrait améliorer considérablement la notoriété de la marque à l'avenir ». Le Coq a en effet signé son retour sur le maillot du XV de France cette saison et y restera accroché pendant six ans.

Confiante, la direction du Coq Sportif, personnifiée par son directeur général, Marc-Henri Beausire, est convaincue que la marque va « continuer sur cette lancée et poursuivre le développement et l’amélioration de l'entreprise en 2019 et au-delà ». Le niveau de ventes fixé pour l’année en cours est d’au moins 135 millions d’euros, assorti d’un Ebitda d’au moins 4 %.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com