×
Publié le
2 mars 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le Coq Sportif continue ses démarches inclusives

Publié le
2 mars 2020

Le Coq reste sportif, certes, mais il sait aussi quitter les terrains de sport pour s’aventurer sur d'autres sentiers. La marque française vient, en effet, d’annoncer qu’elle allait fournir les chaussures des équipes du nouveau Café Joyeux sur les Champs-Elysées.


L'équipe du Café Joyeux de Bordeaux qui ouvrira une semaine avant celui des Champs-Elysées - DR


Jeudi 27 février, Yann et Lydwine Bucaille Lanrezac, les fondateurs des Cafés Joyeux, ont révélé l’emplacement de leur seconde adresse parisienne, au 144 avenue des Champs-Elysées. Les Café Joyeux forment et emploient des salariés ayant un handicap mental ou des troubles cognitifs. Lancé à Rennes en 2017, le concept est arrivé à Paris l’année d’après. Cette année, ils ouvrent un café-restaurant le 10 mars dans un local prêté par Groupama pour une durée minimum de six mois. Ils inaugureront également une quatrième adresse à Bordeaux le 3 mars. A l’origine, Le Coq Sportif devait fournir les sneakers des dix-neuf employés des Champs-Elysées. Finalement, la marque a été si emballée par le projet qu’elle doit chausser l’ensemble des salariés de l’enseigne.

« Cet accord s’inscrit dans notre engagement pour l’inclusion. C’est un engagement ancien et profond pour nous.  Nous soutenons, par exemple, Fête le Mur, l’association cofondée par Yannick Noah en 1996 et qui lutte surtout à partir de la pratique du tennis contre toute forme d’exclusion dans les quartiers prioritaires. Plus récemment, l’année dernière, nous sommes devenus l’équipementier de la Fédération Française de Handisport », rappelle Jean-Philippe Sionneau, responsable de la communication du Coq Sportif.

La marque apparaît sur différents fronts qui ne sont pas tous liés à la seule pratique d’un sport. Outre ses collaborations lifestyle avec le magasin Opium, le label Visionnaire des rappeurs Bigflo et Oli ou avec Patou, le Coq Sportif a, entre autres, mis en place un projet baptisé 2nd Chance en France et en Suisse afin de former et, à l'occasion, recruter des jeunes en décrochage scolaires ou des adultes en réinsertion.


La marque invite régulièrement ses athlètes à initier des enfants et des jeunes à leur pratique - DR


D’autres liens ont été tissés avec l’Université de Dauphine et de Paris Diderot, l’ESC et l’école d’ingénieurs ENSTA. Outre le volet pédagogique, la marque habille les équipes de sport de ces écoles et universités, organise des visites d’usine et des rencontres avec des « sportifs maison ».

Au siège du Coq Sportif à Romilly, à proximité de Troyes, comme dans ses bureaux parisiens, personne n’a le droit d’évoquer une échéance très attendue : la date de la décision du COJO, le Comité d’Organisation des Jeux Olympiques, qui déterminera les marques choisies pour équiper les athlètes et l’organisation, notamment pour les Jeux Olympiques de 2024 à Paris. Pourtant, l’effervescence doit être palpable puisque selon nos sources, cette décision, pouvant concerner plusieurs équipementiers, devraient être rendues public très prochainement.
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com