×
6 042
Fashion Jobs
Publicités
Par
AFP
Publié le
6 févr. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le coronavirus force Estée Lauder à revoir ses ambitions

Par
AFP
Publié le
6 févr. 2020

New York, 6 fév 2020 (AFP) - Le groupe de cosmétiques américain Estée Lauder a averti jeudi que le coronavirus allait affecter sa performance cette année, ce qui l'a conduit à abaisser sa prévision financière. Le propriétaire des marques La Mer et Clinique indique qu'il devrait finalement gagner moins d'argent qu'escompté pour l'ensemble de l'exercice fiscal 2019/20 devant clôturer en juin.


Le groupe Estée Lauder a annoncé récemment l'acquisition complète de la marque coréenne Dr. Jart+ - Dr. Jart+


Le bénéfice par action ajusté des éléments exceptionnels, référence en Amérique du Nord, est attendu désormais entre 5,60 et 5,70 dollars contre de 5,85 à 5,93 dollars fin octobre, détaille Estée Lauder dans un communiqué.

"La société estime que l'industrie de la beauté, dans l'ensemble, va être affectée, lors des prochains mois, par le coronavirus", explique Estée Lauder, qui ajoute qu'il est "très difficile" pour le moment d'évaluer l'impact financier car des "incertitudes" entourent la durée de l'épidémie. Le groupe a toutefois déjà observé un "déclin significatif de la fréquentation dans des magasins clés et des zones touristiques".

En attendant, Estée Lauder a publié de solides résultats pour le deuxième trimestre de l'exercice fiscal en cours, dépassant nettement les attentes des marchés. Le bénéfice net a certes diminué de 2,8 % à 557 millions de dollars mais rapporté par action et ajusté des éléments exceptionnels il est de 2,11 dollars, supérieur au 1,90 dollar attendu en moyenne par les analystes.

Tiré par un bond de 27,3 % des ventes des produits de soins de la peau, le chiffre d'affaires trimestriel a augmenté de 15,5 % à 4,62 milliards, contre 4,35 milliards escomptés.

Ces annonces étaient saluées à Wall Street, où le titre bondissait de près de 4 % dans les premiers échanges.

Les ventes en Asie-Pacifique se sont envolées de 29,3 % à 1,32 milliard de dollars, tandis que celles de la région Europe/Moyen-Orient/Afrique, première contributrice au chiffre d'affaires, ont progressé de 17,65 % à 2,08 milliards. La région Amériques affiche, elle, une stagnation de ses recettes à 1,23 milliard de dollars (+0,6%).

Par division, les soins de la peau, qui comprennent les marques La Mer et Clinique, ont vu leur chiffre d'affaires trimestriel flamber de 27,3 %. Les ventes de produits de maquillage, tirées par les griffes Tom Ford et M.A.C, ont grimpé de 6,4 %, celles des parfums de 8,2 % et les recettes des produits de soins des cheveux de 5,2 %.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.