×
Publié le
15 avr. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le Covid-19 pousse Gauthier Borsarello à lancer son e-shop vintage

Publié le
15 avr. 2020

Alors qu’il rechignait, comme la plupart de ses confrères, à côtoyer le monde digital, Gauthier Borsarello lance son e-commerce… Sans regret. Le confinement forcé dû à la pandémie du coronavirus a mis a rude épreuve ce chineur invétéré, spécialisé en vintage et passionné de mode masculine, hyperactif notoire. Après avoir collectionné pendant des années pièces uniques et vêtements rares, il offre désormais la possibilité d'acheter une partie de son inventaire directement en ligne via un e-shop particulier mis sur pieds en quelques semaines.


Le tee-shirt Metallica de 1992 s'affiche à 290 euros sur le site du collectionneur - Gauthier Borsarello

 

"Comme je ne peux plus recevoir de clients dans mon showroom privé (à Paris ndlr) et que j’ai dû mettre en stand-by certaines de mes activités, je me suis décidé à franchir le pas du commerce en ligne et je ne suis pas le seul dans le milieu", confie-t-il à FashionNetwork.com. Ce petit monde discret et exclusif du vintage hyper pointu, un peu snob, qui s’est toujours proclamé anti-virtuel, et cultivait jusqu'ici le secret et l'exclusivité ne s'adressant qu'à des initiés et privilégiant les rencontres entre connaisseurs, de la France aux Etats-Unis, en passant par le Japon, a fini par succomber aux sirènes du Web.
 
"Tout le monde s’y est mis, même les plus discrets ! Beaucoup l’ont fait à travers leur compte Instagram via des story sales. En fait, cela nous apporte beaucoup plus d’ouverture et nous permet de parler à notre clientèle différemment en élargissant notre audience", note Gauthier Borsarello qui, au-delà de son showroom de pièces vintage pointues, pilote le magazine L’Etiquette, dont il est le rédacteur en chef, gère la boutique parisienne de friperie premium Le Vif, sans oublier sa casquette de directeur du style pour la marque Holiday et ses diverses autres collaborations créatives.

L’idée avait d’autant plus de sens que l’homme compte de nombreux clients internationaux, qui avaient de moins en moins de temps de passer à son showroom durant les Fashion Weeks, et que le confinement lui a offert le temps, dont il avait besoin pour mettre sur pied ce projet.

"Je voulais proposer en ligne ce que je montre dans mon showroom physique, soit des pièces que j’ai toutes achetées à la main et qui sont quasiment uniques et très rares, ce sont des produits de qualité allant des années 1940 à 1990. Chaque semaine ou mois, je vais proposer entre 10 à 20 vêtements ou accessoires, qui s’ajouteront aux autres. Je m’adresse seulement aux personnes vraiment intéressées", explique le collectionneur, qui ne travaille que sur du vintage haut de gamme. "J’ai des clients très exigeants, qui ne veulent que des pièces jamais vues", glisse-t-il.


Le site est fonctionnel et sobre - shop.gauthierborsarello.com

 
Pour accéder à shop.gauthierborsarello.com, il faut un mot de passe qui sera livré lors de chaque nouvelle sélection, par email, à tous ceux qui se seront inscrits. L’objectif est de mettre en vente seulement une partie de l’inventaire, composé aujourd’hui de 2000 pièces entre tee-shirts, sweaters, chemises, jeans, blousons, pantalons et accessoires. L'autre partie de cette collection, patiemment réunie aux quatre coins du monde, doit continuer à alimenter le travail de recherche créative du designer.
 
Le site a été lancé le 8 avril à l’aide d’un ami. Pour les livraisons, Gauthier Borsarello s’appuie sur UPS, tandis qu’il a acheté les emballages en ligne (dûment assainis à l’air frais). "C’est assez excitant. Il faut penser à tout ! En une semaine, j’ai fait une quinzaine de ventes. Je suis plutôt content. Surtout que j’ai été très surpris par la clientèle. Je m’attendais à des collectionneurs assez geek. En fait, ce sont des jeunes femmes très stylées plutôt habituées des grandes marques de luxe qui sont venues sur mon site pour s’emparer d’une pièce vintage un peu cool", raconte-t-il.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com