×
Publicités
Auteur :
Publié le
22 févr. 2015
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le CPM face à la situation russe

Auteur :
Publié le
22 févr. 2015

Le CPM s’apprête à vivre une saison compliquée. Le salon phare du marché russe, organisé par l’Igedo, doit faire face à la chute du rouble, à la situation économique, mais aussi géopolitique. Ainsi, du 24 au 27 février prochain, il réunira officiellement à Moscou environ 1 100 collections contre plus de 1 600 un an plus tôt. Les organisateurs avouent à demi-mot que la crise en Russie pèse sur le salon.


Ainsi, en nombre d’exposants, cette fois officiellement, et sans prendre en compte l’espace Moscow Mode Lingerie & Swim en collaboration avec Eurovet, le nombre d’Italiens a chuté en un an de 304 à 150, le nombre d’Allemands de 209 à 140 et le nombre de Français de 89 à 30 environ. « J’estime qu’il est nécessaire d’exposer au CPM, le plus grand salon pour la Russie, et ce compte tenu de notre clientèle existante. Néanmoins, à travers les autres salons déjà passés, on a pu constater que les acheteurs avaient énormément réduit leur budget. Et les Ukrainiens étaient bien sûr moins nombreux », commente Fabrice Raoul, directeur commercial de Didier Parakian.  Outre Didier Parakian, y participeront notamment Steilmann, Bugatti, Gardeur, Lagerfeld, Daniela Drei, Gran Sasso, Colb, Elisa Cavaletti, Elisa Fanti, Sassofono, Derhy, Lauren Vidal, Paul Brial, Crea...

D’une part, avec la chute du rouble, les détaillants auraient déjà du mal à régler les précommandes du printemps. De son côté, l’Igedo continue de travailler son salon et de peaufiner sa segmentation. Déjà évoqué dans FashionMag, la partie balnéaire et lingerie est cette fois réalisée en collaboration avec Eurovet. L'Igedo a également créé l’espace CPM Accessoires. Celui-ci vient s’ajouter notamment au CPM Kids et au CPM Premium. L’objectif étant petit à petit de proposer des segments par style et pas que des pavillons nationaux. Dans tous les cas, le CPM reste le rendez-vous pour attaquer le marché russe et surtout pour y prendre le pouls de la conjoncture. 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com